Nutrition - Les « bonnes » habitudes alimentaires s’acquièrent tôt

NutritionLes « bonnes » habitudes alimentaires s’acquièrent tôt

25.09.2015

L’exposition, tôt dans la vie, à la variété alimentaire contribue à la construction du goût de l’enfant. Mais favoriser la diversité dans l’enfance n’est pas la seule garantie des bonnes habitudes alimentaires ultérieures. La culture familiale, le milieu socio-économique et les habitudes de prise des repas entrent aussi en ligne de compte.

  • Nutrition - Les « bonnes » habitudes alimentaires s’acquièrent tôt-1

Promouvoir la variété alimentaire est le déterminant essentiel d’une alimentation diversifiée ultérieure, caractéristique majeure de bonnes habitudes alimentaires. Le fait de consommer des aliments variés à chaque repas « surprend » les sens, le cerveau et l’organisme. « Cela multiplie et renouvelle les plaisirs et encourage l’appréciation et la recherche futures de la nouveauté alimentaire, explique le Pr Benoist Schaal, responsable de l’équipe d’éthologie au Centre des...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Généraliste
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Généraliste
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Adrien Naegelen et Nicolas de Chanaud

Téléconsultation, télé-expertise : qu'est-ce que ça change ? Deux généralistes témoignent

À l'occasion d'un colloque sur la télémédecine en libéral, organisé par l'URPS Ile-de-France jeudi dernier, deux jeunes généralistes parisiens ont partagé leur expérience de la téléconsultation et...Commenter

Anti-acides et thérapies anticancéreuses ne font pas bon ménage

Femme traitée par chimiothérapie

L’utilisation de médicaments anti-acide impacte de manière négative la survie de patients atteints de cancer et traités par pazopanib... Commenter

La moitié des internes en médecine générale dépasse le temps de travail réglementaire

.

À l’occasion du 20e Congrès de l’Intersyndicale des internes de médecine générale (Isnar-IMG) à Tours, l’organisation a présenté les résulta... 6

Gastro-entérologie LE BON USAGE DES INHIBITEURS DE LA POMPE À PROTONS Abonné

IPP

Les IPP ont révolutionné la prise en charge des maladies liées à l’acide gastrique. Mais 60 % des prescriptions sont hors AMM, selon... Commenter

Prévention DIABÈTE : À QUOI SERT LE CONTRÔLE DES FACTEURS DE RISQUE ? Abonné

Diabète

Cette étude du NEJM, menée en vraie vie, suggère que lorsque tous les facteurs de risque d’un patient DT2 sont contrôlés, la probabilité de... Commenter

A découvrir