Vaccin HPV : l’étude française qui rassure, malgré un léger surrisque de Guillain Barré

Vaccin HPV : l’étude française qui rassure, malgré un léger surrisque de Guillain Barré

14.09.2015
  • Vaccin HPV : l’étude française qui rassure, malgré un léger surrisque de Guillain Barré - 1

Exit le risque de SEP... Ce serait plutôt le syndrome de Guillain Barré (SGB) dont le risque augmenterait - faiblement - après une vaccination anti HPV, « de l’ordre de 1 à 2 cas pour 100.000 jeunes filles vaccinées »..Tel est le résultat d’une vaste étude menée par l’ANSM, conjointement avec la CNAMTS, dans le cadre de sa mission de surveillance du Gardasil et du Cervarix, sur une cohorte de plus de 2 millions de jeunes filles.

Ces vaccins sont recommandés par le Haut Conseil de...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commentez 3 Commentaires
 
philippe d Médecin ou Interne 11.10.2015 à 22h26

"Sur les 842 120 adolescentes vaccinées, 19 cas de SGB ont été identifiés contre 21 cas dans la population non vaccinée".
??????????????

Répondre
 
Pierre V Médecin ou Interne 15.09.2015 à 15h54

Voila un vaccin dont rien ne prouve qu'il est utile dans la prévention du col de l'utérus. Seul le frottis effectué régulièrement tous les trois ans a prouvé son utilité.
Dans ces conditions, on se Lire la suite

Répondre
 
SERGE P Industrie Pharmaceutique 12.10.2015 à 09h32

Prévention du col ? Ca ne veut rien dire ! Soit prévention du cancer du col.... En effet ces vaccins ont démontré leur efficacité dans la réduction des lésions précancéreuses de stades avancés, qui Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Cancer domicile

Répondez à notre enquête Quelles solutions pour vos patients atteints de cancer à domicile ?

A l’heure du « virage ambulatoire », la cancérologie se déploie de plus en plus chez le patient. Pour le médecin généraliste comme pour les autres acteurs de soins de ville, c’est à la fois une...1

Agnès Buzyn annonce la mise en œuvre de la recertification des médecins

.

Agnès Buzyn avait déjà plutôt séduit l’Ordre des médecins lors de ses discours. La ministre de la Santé pourrait bien avoir à nouveau... 35

Pour les Français, les médecins prescrivent trop... sauf le leur !

.

Touche pas à mon toubib ! La dernière enquête de la Drees confirme une fois encore un attachement fort à son médecin traitant. 88 % de nos... 6

Gastro-entérologie LA CONSTIPATION Abonné

Constipation

Pathologie fréquente, assez souvent négligée, la constipation chronique nécessite d’être considérée et caractérisée. Sa prise en charge,... Commenter

Addictologie LA MALADIE DE LAUNOIS BENSAUDE Abonné

Maladie de Launoy Bensaude 2

Cette pathologie est une lipodystrophie rare, souvent rattachée à une intoxication alcoolique, et se traduit par le développement... Commenter

A découvrir