Sur sa loi de santé, Touraine n’entend rien lâcher aux sénateurs

Sur sa loi de santé, Touraine n’entend rien lâcher aux sénateurs

14.09.2015
  • Sur sa loi de santé, Touraine n’entend rien lâcher aux sénateurs - 1

L’acte 2 de la discussion sur la réforme Touraine s’est ouvert lundi 14 septembre au Palais du luxembourg. La ministre de la Santé a lancé, dans l’après-midi, la discussion autour de son projet de loi de santé au Sénat. Devant un hémicycle clairsemé, la ministre de la Santé a assuré avoir construit ce texte « dans la concertation », se référant aux « deux cents débats régionaux qui se sont tenus sur le territoire » ainsi qu’aux modifications apportées lors du débat à l’Assemblée...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commentez 4 Commentaires
 
bertrand h Médecin ou Interne 14.09.2015 à 23h52

On croit rêver : CONCERTATION dit elle !!!!!!! avec qui ??? pas avec nous les premiers concernés !!! sa suffisance et son mépris à notre égard est insupportable .Fermons nos cabinet comme le demande Lire la suite

Répondre
 
Anne-Claire M Médecin ou Interne 15.09.2015 à 16h54

Sa suffisance n'a d'égale que son incompétence (voir l'histoire du DTP pas obligatoire selon elle !!!). Quant aux syndicats... encore faudrait-il que les confrères eux-mêmes se motivent, car par ici, Lire la suite

Répondre
 
JEAN MARC W Médecin ou Interne 14.09.2015 à 20h39

Il n'y a pas eu concertation, ayant participé au groupe de travail Broca sur le tiers payant généralisé, le groupe n'a pas été en mesure de rendre des conclusions aux motifs que, lorsque nous Lire la suite

Répondre
 
loic e Médecin ou Interne 06.10.2015 à 11h47

Ce que vous relatez sur cette annulation de la réunion par le ministère montre bien que nous basculons peu à peu vers un Etat crypto-communiste.

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Crise

Déserts médicaux Ces départements qui ne connaissent pas la crise

Alors que la France médicale se dépeuple de ses généralistes, une douzaine de départements semble encore échapper à la décrue. Attractivité naturelle du territoire, volontarisme des leaders, ou...6

Maladies non transmissibles : l'OMS s'inquiète

.

"Le monde n'est pas en bonne voie pour atteindre la cible" de réduire d'un tiers, sur la période 2015-2030, le taux de mortalité prématurée... Commenter

Prévention et concertation au programme de la Stratégie nationale de santé

.

Prévention, accès aux soins, qualité des soins, innovation... Agnès Buzyn a dévoilé ce matin les grands axes de la Stratégie nationale de... Commenter

Dermatologie LE PSEUDO-XANTHOME ELASTIQUE Abonné

pseudo-xanthome

Certaines pathologies héréditaires induisent une altération du tissu élastique. Compte tenu des conséquences au niveau de différents... Commenter

Médecine du sport LE CERTIFICAT DE NON CONTRE-INDICATION AU SPORT EN 2017 Abonné

certificat sportif

Jusqu’à présent, l’obtention d’une licence sportive était conditionnée par la rédaction d’un certificat médical annuel de non... Commenter

A découvrir