Après la censure de l’été, l’amendement alcool fait son comeback

Après la censure de l’été, l’amendement alcool fait son comeback

11.09.2015
  • Après la censure de l’été, l’amendement alcool fait son comeback - 1

C’est le grand retour d’une mesure pourtant annulée par le Conseil constitutionnel cet été ! L’amendement alcool de la loi Macron pourrait faire un come back à l’Assemblée, comme l’avait plus ou moins laissé entendre Manuel Valls le mois dernier. En effet plus de soixante députés et sénateurs de la majorité ont lancé vendredi un appel à François Hollande pour réclamer que soit réintroduit dans le projet de loi sur la santé l’amendement assouplissant la publicité pour l'alcool.

Dans...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commentez 2 Commentaires
 
Pierre V Médecin ou Interne 15.09.2015 à 17h49

Quand on ne peut pas rentrer par la porte on rentre par la fenêtre. Ou comment le lobby du vin remet le couvert.
Il faut coute que coute protéger la loi Evin.

Répondre
 
JEAN JACQUES R Médecin ou Interne 12.09.2015 à 10h55

Il ne faut plus voter pour ces gens là.

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Moins chers, mais source d'inégalités : un bilan mitigé des réseaux des soins

Les assureurs complémentaires rêvent toujours de pouvoir contracter avec les médecins. Une enquête menée par l'IGAS montre que plus des trois quarts des mutuelles, institution de prévoyance ou...Commenter

Bactéries résistantes : pas assez de traitements innovants en développement, selon l'OMS

.

Face à la menace croissante des bactéries résistantes la production de nouveaux antibiotiques n'est pas à la hauteur, selon l'OMS. Dans un... 2

Dépassements : la Cour des comptes casse le CAS

.

Leurs effets seraient "limités et très coûteux". Dans son rapport 2017 sur le financement de la Sécu, la Cour des comptes n'y va pas de... 1

Dermatologie LE PSEUDO-XANTHOME ELASTIQUE Abonné

pseudo-xanthome

Certaines pathologies héréditaires induisent une altération du tissu élastique. Compte tenu des conséquences au niveau de différents... Commenter

Médecine du sport LE CERTIFICAT DE NON CONTRE-INDICATION AU SPORT EN 2017 Abonné

certificat sportif

Jusqu’à présent, l’obtention d’une licence sportive était conditionnée par la rédaction d’un certificat médical annuel de non... Commenter

A découvrir