Va-t-on vraiment fermer des sites d’urgence ?

Va-t-on vraiment fermer des sites d’urgence ?

31.08.2015
  • Va-t-on vraiment fermer des sites d’urgence ? - 1

67 services d’urgences sur 650 seraient menacés à plus ou moins brève échéance de transformation en "centre de soins non programmés", autrement dit des centres de consultations sans rendez-vous, mais sans urgentistes. C’est le Figaro qui l’affirme en se référant au rapport remis cet été par Jean -Yves Grall à Marisol Touraine.

Selon le quotidien, le directeur de l'ARS du Nord Pas-de-Calais et ex-DGS trouverait ainsi la solution pour éviter la présence inutile de médecins...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commentez 5 Commentaires
 
JEAN MARC M Médecin ou Interne 01.09.2015 à 12h16

Comment ???? Les urgentistes ne voient pas que des urgences ???? Bientôt , on va se rendre compte que les médecins généralistes voient de vraies urgences...
pour 23 euros , alors que l'hôpital Lire la suite

Répondre
 
Pascale C Médecin ou Interne 01.09.2015 à 08h04

Il faut se poser la question du maintient d'un service d'urgence à 14 km d'un SAU au delà de minuit sur un hôpital totalement endetté alors que le SAU est saturé et en difficulté de recrutement Lire la suite

Répondre
 
FRANCOIS R Médecin ou Interne 31.08.2015 à 23h09

Moins d'1 euro par passage a donc été investi .
On va vraiment aller très loin dans les améliorations possibles avec cette somme dérisoire qui se noie dans la dépense totale de 150 euros par acte ! Lire la suite

Répondre
 
FRANCOIS R Médecin ou Interne 31.08.2015 à 22h53

Et déjà tenus par des généralistes nommés urgentistes pour l occasion .

Répondre
 
JEAN MARC W Médecin ou Interne 31.08.2015 à 19h19

Je ne vois pas où est la mutation, les services dit d'urgences ne sont à 90% que des services de soins non programmés!

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Crise

Déserts médicaux Ces départements qui ne connaissent pas la crise

Alors que la France médicale se dépeuple de ses généralistes, une douzaine de départements semble encore échapper à la décrue. Attractivité naturelle du territoire, volontarisme des leaders, ou...6

ECN : 94% des postes en médecine générale pourvus, l’Ile-de-France boudée

.

Désormais organisé en plusieurs étapes et de façon virtuelle, l’amphi de garnison des ECNi est arrivé à son terme aujourd’hui. Tous les... 1

Pilules C3G et C4G : la justice classe l'affaire

.

Le parquet de Paris a classé l'enquête ouverte fin 2012 sur les pilules C3G et C4G accusées de favoriser des thromboses veineuses. Au terme... Commenter

Dermatologie LE PSEUDO-XANTHOME ELASTIQUE Abonné

pseudo-xanthome

Certaines pathologies héréditaires induisent une altération du tissu élastique. Compte tenu des conséquences au niveau de différents... Commenter

Médecine du sport LE CERTIFICAT DE NON CONTRE-INDICATION AU SPORT EN 2017 Abonné

certificat sportif

Jusqu’à présent, l’obtention d’une licence sportive était conditionnée par la rédaction d’un certificat médical annuel de non... Commenter

A découvrir