70 ans après, la bombe d’Hiroshima fait encore des ravages

70 ans après, la bombe d’Hiroshima fait encore des ravages

06.08.2015
  • 70 ans après, la bombe d’Hiroshima fait encore des ravages - 1

6 août 1945, 8h15. Le bombardier américain baptisé « Enola Gay » largue « Little boy » au-dessus d’Hiroshima. La bombe à uranium explose en une boule de feu à 600 mètres du sol où la température atteint 4 000 degrés, l’énergie dégagée provoquant un gigantesque champignon nucléaire. En 45 secondes, 75 000 habitants meurent et l’on dénombrera au total, dans les semaines qui suivent, 140 000 victimes.

Soixante-dix ans après, les effets des bombardements d’Hiroshima et Nagasaki se font...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commentez 4 Commentaires
 
Francois M Médecin ou Interne 08.08.2015 à 17h36

Je suis allé plusieurs fois à Hiroshima. Des gens brûlés peuvent encore être rencontrés en effet.
En fait, la question est ailleurs: l'évolution des rescapés -les hibakushas- est bien connue et Lire la suite

Répondre
 
christian R Médecin ou Interne 07.08.2015 à 10h19

les monastères de franciscains situés à coté du centre de l'explosion à Hiroshima et à Nagasaki avaient été incroyablement épargnés .Hiroshima , Dresde ,Nantes que de crimes !

Répondre
 
ABDALLAH B Médecin ou Interne 06.08.2015 à 19h28

L'homme est un prédateur pour l'homme!

Répondre
 
REMY C Médecin ou Interne 06.08.2015 à 18h37

En tant que soignant, je ne peux être qu'en faveur de l'élimination progressive des armes nucléaires.
Jours de mémoire, ces 6 et 9 août, où Théodore MONOD, avec d'autres, jeûnait chaque année.

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Les centres de santé ne veulent pas tomber sous la coupe des cliniques privées

Pour les centres de santé, la rentrée n'amène pas de répit. Alors que les responsables du secteur ont bataillé au printemps dernier pour éviter que la création de nouvelles structures ne soient...4

Les femmes boudent la pilule... mais pas la contraception

Contraception

Même si en 2016, la pilule reste la méthode contraceptive la plus utilisée (36,5%), son utilisation a diminué, avec une baisse de 3,1... 1

Les changements au travail, mauvais pour la santé des salariés

.

Les changements au travail peuvent avoir un impact sur la santé mentale des salariés, selon une étude du ministère du Travail publiée... 1

Allergologie LE TRAITEMENT DE PREMIÈRE INTENTION DE L’ANAPHYLAXIE Abonné

.

Les dernières recommandations françaises et américaines sur l'anaphylaxie relèguent au second plan les anti-H1, les corticoïdes et les B2CA... 4

Diabète SE PIQUER LES DOIGTS : POUR QUOI FAIRE ? Abonné

.

Chez le diabétique de type 2, le ratio bénéfice/risque de l'autosurveillance glycémique est défavorable. Une nouvelle étude qui conforte... Commenter

A découvrir