Couacs avenue de Ségur (3) - Automne 1995 : le jour où Elisabeth Hubert a été sacrifiée sur l’autel du plan Juppé

Couacs avenue de Ségur (3)Automne 1995 : le jour où Elisabeth Hubert a été sacrifiée sur l’autel du plan Juppé

05.08.2015

Surprise, incidents, gaffes ou divergences… La vie n’est pas un long fleuve tranquille quand on est ministre de la Santé. Pendant l’été, legeneraliste.fr revient sur les histoires des plus marquantes, qui ont parfois valu une place ou coûté un poste à certains locataires de l’avenue de Ségur. Aujourd’hui, la machine à remonter le temps nous transporte vingt ans en arrière, pour évoquer le bref passage d’une Elisabeth Hubert, virée parmi huit « jupettes », à la veille du gigantesque plan de rigueur de 1995…

  • Couacs avenue de Ségur (3) - Automne 1995 : le jour où Elisabeth Hubert a été sacrifiée sur l’autel du plan Juppé-1

    Automne 1995 : le jour où Elisabeth Hubert a été sacrifiée sur l’autel du plan Juppé

On n’est jamais trahi que par les siens… Elisabeth Hubert a eu vingt ans pour méditer cet adage après la mésaventure du Plan Juppé qui lui coûta son poste et mis un terme définitif à une vie politique qui semblait pourtant lui coller à la peau. Question de fidélité peut-être, ou affaire d’opportunité, elle est pourtant restée plutôt discrète sur cet épisode. Nous sommes à l’automne 1995, à la veille de l’annonce d’un plan drastique d’économies pour la sécurité sociale auquel personne ne s...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commentez 1 Commentaire
 
CHRISTIAN T Médecin ou Interne 05.08.2015 à 18h40

comme quoi , l'eosine des "ROUGES" , ne fait pas mieux , sur les fesses que le bleu Juppet

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Baclofène

Sécurité du baclofène: l'étude Baclophone plutôt rassurante

Les études sur la sécurité du Baclofène se suivent et ne se ressemblent pas … Alors que début juillet l’étude en vie réelle menée conjointement par la CNAM et l’ANSM mettait en évidence « un profil...1

Santé des migrants : le comité d'éthique prend la défense de l'AME

CCNE

Le comité consultatif national d’éthique rendait lundi matin son avis sur la santé des migrants. Un avis qui rejoint les rapports récents... 1

Le Français aime son généraliste, mais un peu moins que son voisin Allemand...

.

Les Français ont une excellente opinion de leurs médecins généralistes. La dernière enquête Odoxa le confirme : 81 % ont une assez bonne... Commenter

Sécurité alimentaire LES COMPLÉMENTS ALIMENTAIRES DESTINÉS AUX SPORTIFS Abonné

Complements alimentaires

Une alimentation équilibrée, diversifiée et privilégiant les aliments de haute densité nutritionnelle suffit à satisfaire les besoins... 1

Recherche en Médecine Générale INFECTION URINAIRE : DIAGNOSTIC TROP EMPIRIQUE Abonné

Bandelette urinaire

La prise en charge des infections urinaires (IU) a fait l’objet de recommandations en 2008 publiées par l’Assaps, puis d’une actualisation... 1

A découvrir