Entretien avec le Dr Denis L., généraliste à Paris - « Ce que l’on apprend dans la littérature, c’est la subjectivité »

Entretien avec le Dr Denis L., généraliste à Paris« Ce que l’on apprend dans la littérature, c’est la subjectivité »

25.07.2015

Le Dr Denis L a soutenu sa thèse de docteur en médecine générale en 2000 qui consistait en une interprétation de « La Maladie de Sachs » de Martin Winckler. Après avoir travaillé de 2000 à 2008 pour Médecins sans frontières (MSF), notamment en Afghanistan, il est aujourd’hui médecin généraliste à Paris. Outre Bruno Sachs, ce lecteur vorace a été impressionné par les personnages du Dr Rieu, dans « La Peste », et de Bardamu, le héros du « Voyage au bout de la nuit », deux médecins impressionnants par leur capacité à rester les pieds ancrés au sol au milieu du chaos.

  • « Ce que l’on apprend dans la littérature, c’est la subjectivité » - 1
Êtes-vous un grand lecteur ?

Je lis beaucoup, c’est sûr, mais j’écris aussi Je suis actuellement en train de terminer un roman dont le narrateur est médecin.

De quoi parle ce roman ?

Le point de départ est un événement que j’ai vécu. J’ai fait mes études à Bordeaux puis mes deux derniers semestres d’interne à Paris. Et j’ai débarqué à Lariboisière qui donne sur le square Villemin, pas très loin du canal Saint-Martin. Peu après, j’ai donné rendez-vous à un ami médecin dans ce square...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Labo biologie

Les labos de biologie médicale appelés à la grève à partir de lundi

À partir de lundi, envoyer vos patients réaliser un examen de biologie médicale pourrait s'avérer plus difficile que prévu. Les laboratoires sont appelés à fermer leurs portes tous les après-midi à...1

Prévention du cancer du col : le BEH analyse les moyens pour l'optimiser

Vaccination cancer du col

Le Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH) consacre un numéro entier sur la prévention du cancer du col de l’utérus et son... 1

L'ARS Hauts-de-France propose une actualisation du zonage pour mettre fin à la grève des gardes dans l'Oise

Zonage

Enfin une éclaircie pour les médecins de l’Oise ! En grève des gardes depuis la mi-juin pour protester contre le zonage régional jugé... 1

Diabétologie PAS D'“EFFET MÉMOIRE” DU CONTRÔLE INTENSIF DU DIABÈTE Abonné

Controle diabète

VADT, étude de suivi de patients DT2 sur 15 ans, a pendant ses 5,6 premières années comparé l'effet d'un contrôle intensif du DT2 vs... Commenter

ORL TOUT VERTIGE POSITIONNEL N’EST PAS BÉNIN Abonné

Fig.2

Le diagnostic de VPPB doit être basé sur des éléments cliniques précis et concordants. Toute discordance doit remettre en cause le... Commenter

A découvrir