Le profil de sécurité de la vaccination anti-HPV sous l’œil de l’EMA

Le profil de sécurité de la vaccination anti-HPV sous l’œil de l’EMA

14.07.2015

Sans remettre en cause les bénéfices de la vaccination, l’agence européenne du médicament (EMA) vient de lancer une analyse du profil de sécurité des vaccins anti-HPV. Cette décision fait suite à la demande des autorités sanitaires danoises alertées par la constatation de deux effets indésirables, rares, en post-vaccinal. Le premier, un syndrome douloureux chronique complexe, de type algodystrophique localisé aux membres supérieurs et/ou inferieurs, ou de type fibromyalgique. Le second, un syndrome de  tachycardie orthostatique posturale, source de vertiges et de malaises vagaux, de céphalées, de douleur thoracique et de fatigue.

Ces deux tableaux cliniques, observées chez des jeunes filles vaccinées, avaient déjà été identifiés en pharmacovigilance de routine mais aucun lien de cause à effet n’a encore jamais été démontré. Dans son communiqué, l’agence européenne précise bien que « ces syndromes peuvent exister chez des sujets non vaccinés mais qu’en l’occurrence, le nombre de notifications serait plus important chez les sujets vaccinés. »

Trois vaccins anti-HPV sont disponibles en Europe : - le Gardasil, actif contre 4 serotypes d’HPV (6, 11, 16 et 19) a obtenu son Amm européenne en septembre 2006 en prévention du cancer du col de l’utérus et de l’anus, et des condylomes génitaux, - une nouvelle forme de Gardasil active contre 9 valences (6, 11, 16, 18, 31, 33 45, 52 et 58) vient d’être approuvée en Europe en juin dernier dans les mêmes indications, et – le vaccin Cervarix actif contre deux types de virus, le 16 et le 18, a été retenu en septembre 2007 en prévention contre le cancer du col chez la femme et la jeune fille.

L’agence précise qu’au cours de cette procédure de révision du profil de sécurité, aucun changement dans les stratégies vaccinales ne doit être entamé. IL appartiendra au Comité d’évaluation de pharmacovigilance de l’EMA (PRAC) de statuer au terme de son analyse sur l’éventuelle nécessité de modifier l’information produit à destination du corps médical et des usagers.

  • .

Source : Legeneraliste.fr
Commentez 2 Commentaires
 
BALAPHOURINI S Médecin ou Interne 24.08.2015 à 22h07

quels immunologistes de renom?

Répondre
 
FRANCOIS R Médecin ou Interne 16.07.2015 à 03h01

Il ne manquait plus que cela pour compliquer notre tâche de promoteurs de vaccination .
Apres ce que je viens d entendre d immunologistes de renom évoquer le risque oncogenetique de certains schéma Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Sénat

Conventionnement sélectif : une centaine de sénateurs de droite reviennent à la charge sans succès

Grand classique des discussions parlementaires, le conventionnement sélectif des jeunes médecins libéraux a fait l'objet de six amendements du projet de loi de financement de la Sécurité sociale ...20

Déserts : plus d'un Français sur deux en « zone prioritaire », les nouvelles règles du zonage au JO

Zonage

Marisol Touraine avait lancé la révision du zonage et une refonte de la méthodologie pour doubler la population couverte par les... Commenter

Lombalgie : « le bon traitement, c'est le mouvement », clame la campagne de la CNAM

Lombalgie

TV, web, Facebook, appli mobile... Aucun écran n’échappera à la campagne nationale que lance l'Assurance maladie sur la lombalgie aiguë... Commenter

Infectiologie SPORT ET PATHOLOGIES INFECTIEUSES DE L'ENFANT Abonné

Sport

Les pédiatres infectiologues américains viennent de publier des recommandations sur la prise en charge et la prévention des pathologies... Commenter

Nutrition BOISSONS ÉNERGISANTES : PAS SANS RISQUES Abonné

boisson

Elles connaissent un franc succès auprès des jeunes, sportifs ou non. Cocktails de stimulants comme la caféine, la taurine, le... Commenter

A découvrir