Pour les sénateurs, le burn-out ne doit pas faire partie des maladies professionnelles

Pour les sénateurs, le burn-out ne doit pas faire partie des maladies professionnelles

25.06.2015
  • Pour les sénateurs, le burn-out ne doit pas faire partie des maladies professionnelles-1

Aussitôt intégré, aussitôt retiré. Alors que l’Assemblée nationale avait envisagé la possibilité que le burn-out fasse partie des maladies professionnelles, en proposant l’idée dans le projet de loi sur le dialogue social, le Sénat a fait volte face ce mercredi. En première lecture au palais du Luxembourg, les sénateurs il s’est trouvé une majorité de sénateurs pour retirer le burn-out de la liste des maladies professionnelles.

Cet amendement adopté par les députés socialistes...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Manifestation SOS retraites

Retraite : des milliers de libéraux, dont quelques médecins, défilent contre la réforme à Paris

« Non, non, non à la réforme Macron ! Oui, oui, oui aux professions unies ! » Tel était le slogan des milliers de professionnels libéraux venus manifester ce lundi à Paris contre la réforme des...2

« Succès mitigé » des aides à l'installation : vers un contrat unique pour sécuriser le début d'exercice des médecins

Consultation

Le Dr Sophie Augros, déléguée nationale à l'accès aux soins, a remis ce lundi à Agnès Buzyn un état des lieux des aides à l'installation... Commenter

Buzyn ouvre la porte à une rémunération des « heures sup’ » des internes, l’Isnar-IMG furieuse

Internes

En février, lors de son congrès, l’Isnar-IMG (Intersyndicale des internes de médecine générale) avait alerté Agnès Buzyn sur le temps de... 1

Diabétologie PAS D'“EFFET MÉMOIRE” DU CONTRÔLE INTENSIF DU DIABÈTE Abonné

Controle diabète

VADT, étude de suivi de patients DT2 sur 15 ans, a pendant ses 5,6 premières années comparé l'effet d'un contrôle intensif du DT2 vs... Commenter

ORL TOUT VERTIGE POSITIONNEL N’EST PAS BÉNIN Abonné

Fig.2

Le diagnostic de VPPB doit être basé sur des éléments cliniques précis et concordants. Toute discordance doit remettre en cause le... Commenter

A découvrir