Les pédiatres néerlandais veulent rendre l’euthanasie possible pour les enfants

Les pédiatres néerlandais veulent rendre l’euthanasie possible pour les enfants

21.06.2015
  •  Les pédiatres néerlandais veulent rendre l’euthanasie possible pour les enfants-1

    Les pédiatres néerlandais veulent rendre l’euthanasie possible pour les enfants

SUR LE MEME SUJET

Les pédiatres néerlandais appellent à abaisser l’âge légal de l’euthanaise aux Pays-Bas pour que les enfants malades de moins de 12 ans en phase terminale puissent obtenir l’euthanasie. « Nous estimons qu'une limite d'âge arbitraire comme celle de 12 ans doit être changée et que la capacité de chaque enfant à demander à mourir doit être évaluée au cas par cas », estime Eduard Verhagen, professeur en pédiatrie à l'Université de Groningen et membre du comité éthique de l’association néerlandaise de pédiatrie.

L’association précise que l’euthanasie sera permise pour les enfants souffrant de douleurs intolérables et de maladies incurables, capables d’exprimer leur propre volonté et seulement si les parents sont en accord avec cette décision, comme c’est déjà le cas pour les plus de 12 ans. Pour les enfants ne pouvant pas exprimer leur volonté, les pédiatres veulent pouvoir agir sur la demande des parents après avoir obtenu l'accord d'une commission médicale.

Le Pr Eduard Verhagen précise que cette mesure concernerait très peu d’enfants. Il rappelle qu’entre 2002 et 2012, cinq demandes de mineurs ont été acceptées. Elles concernaient un enfant de 12 ans et quatre adolescents de 16 à 17 ans. Si les Pays-Bas adoptaient une telle mesure, ils emboiteraient ainsi le pas à la Belgique, très en pointe également sur ces pratiques d’euthanasie, et qui est le premier pays à avoir adopté une loi en février 2014 élargissant l’euthanasie aux mineurs sans fixer d’âge minimum.

Source : Legeneraliste.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
ouv

Maladie athéromateuse40 ans d’angioplastie... et encore des questions

Quarante ans après la première intervention chez l’homme, l’angioplastie a révolutionné la prise en charge des syndromes coronariens et la cardiologie interventionnelle s’attaque désormais à d...Commenter

Levothyrox: une notice diffusée par la justice pour faciliter les plaintes

.

Une notice a été diffusée sur l'ensemble du territoire pour aider les patients, souffrant d'effets secondaires de la nouvelle formule du... Commenter

Inquiétude des acteurs de la santé au travail sur la disparition du CHSCT

.

Les CHSCT (comités d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail) créés par les lois Auroux de 1982 qui portent l'empreinte de la... Commenter

Dermatologie LE PSEUDO-XANTHOME ELASTIQUE Abonné

pseudo-xanthome

Certaines pathologies héréditaires induisent une altération du tissu élastique. Compte tenu des conséquences au niveau de différents... Commenter

Médecine du sport LE CERTIFICAT DE NON CONTRE-INDICATION AU SPORT EN 2017 Abonné

certificat sportif

Jusqu’à présent, l’obtention d’une licence sportive était conditionnée par la rédaction d’un certificat médical annuel de non... Commenter

A découvrir