Les pédiatres néerlandais veulent rendre l’euthanasie possible pour les enfants

Les pédiatres néerlandais veulent rendre l’euthanasie possible pour les enfants

21.06.2015
  •  Les pédiatres néerlandais veulent rendre l’euthanasie possible pour les enfants-1

SUR LE MEME SUJET

Les pédiatres néerlandais appellent à abaisser l’âge légal de l’euthanaise aux Pays-Bas pour que les enfants malades de moins de 12 ans en phase terminale puissent obtenir l’euthanasie. « Nous estimons qu'une limite d'âge arbitraire comme celle de 12 ans doit être changée et que la capacité de chaque enfant à demander à mourir doit être évaluée au cas par cas », estime Eduard Verhagen, professeur en pédiatrie à l'Université de Groningen et membre du comité éthique de l’association néerlandaise de pédiatrie.

L’association précise que l’euthanasie sera permise pour les enfants souffrant de douleurs intolérables et de maladies incurables, capables d’exprimer leur propre volonté et seulement si les parents sont en accord avec cette décision, comme c’est déjà le cas pour les plus de 12 ans. Pour les enfants ne pouvant pas exprimer leur volonté, les pédiatres veulent pouvoir agir sur la demande des parents après avoir obtenu l'accord d'une commission médicale.

Le Pr Eduard Verhagen précise que cette mesure concernerait très peu d’enfants. Il rappelle qu’entre 2002 et 2012, cinq demandes de mineurs ont été acceptées. Elles concernaient un enfant de 12 ans et quatre adolescents de 16 à 17 ans. Si les Pays-Bas adoptaient une telle mesure, ils emboiteraient ainsi le pas à la Belgique, très en pointe également sur ces pratiques d’euthanasie, et qui est le premier pays à avoir adopté une loi en février 2014 élargissant l’euthanasie aux mineurs sans fixer d’âge minimum.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Recertification

Reagjir dit oui à la recertification avec une visite obligatoire chez un médecin du travail

Le ministère de la Santé souhaite instaurer une recertification périodique des compétences des médecins. Un groupe de travail piloté par l'ex-doyen de Paris VI, le Pr Serge Uzan, doit remettre...12

Lyme : une erreur diagnostique dans plus de 80% des cas, d'après une étude française

Lyme

Une étude faite auprès de 301 patients ayant consulté entre janvier 2014 et décembre 2017 pour une suspicion de maladie de Lyme, a été... 1

La moitié des médecins pensent que l'IA et les robots feront partie de leur quotidien en 2030

Robot

Comment les médecins envisagent-ils leur pratique dans 10, 20, 30 ans ?  La MACSF s'est intéressée à l'impact des nouvelles technologies... Commenter

Addiction LA PRISE EN CHARGE DE L’ARRÊT DU TABAC EN MÉDECINE GÉNÉRALE Abonné

Cigarette ecrasee

Le taux de succès dans l'arrêt du tabac dépend de l'intensité du suivi et du traitement pharmacologique associés. Il faut en moyenne quatre... Commenter

Dermatologie L’ÉRYTHÈME NOUEUX Abonné

érythème

Cette hypodermite se caractérise cliniquement par des nodules érythémateux, localisés principalement au niveau des jambes. Elle peut être... Commenter

A découvrir