Congrès de l’Albatros - Les addictologues contre le « détricotage » de la loi Evin

Congrès de l’AlbatrosLes addictologues contre le « détricotage » de la loi Evin

19.06.2015

Ironie du sort, pour sa 9e édition, le congrès annuel d’addictologie de l’Albatros (Paris 11-12 juin) s’est ouvert le jour même où l’Assemblée nationale validait en commission un amendement assouplissant le versant alcool de la loi Evin. Si cet amendement n’a finalement pas été retenu tel quel, il aura suscité de nombreuses réactions dans le monde médical, y compris dans les couloirs du congrès, et continue de faire grincer des dents. Le Pr Michel Reynaud, organisateur du congrès, revient sur les enjeux médicaux du débat et les points forts du congrès.

Les addictologues réunis au congrès de l’Albatros étaient plutôt remontés contre l’amendement annoncé de la loi Evin. En quoi celui-ci vous paraît dangereux sur le plan médical ?

Pr Michel Reynaud La publicité aide à vendre, sinon personne ne se battrait pour ça et il n’y aurait pas de publicité ! Dans le domaine spécifique de l’alcool, quelques études documentent bien l’impact du marketing sur les consommations, dont une publiée récemment dans le BMJ. Mené auprès de 6?500 adolescents de...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre préférence : 1 an au journal Le Généraliste
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Les centres de santé ne veulent pas tomber sous la coupe des cliniques privées

Pour les centres de santé, la rentrée n'amène pas de répit. Alors que les responsables du secteur ont bataillé au printemps dernier pour éviter que la création de nouvelles structures ne soient...2

Les femmes boudent la pilule... mais pas la contraception

Contraception

Même si en 2016, la pilule reste la méthode contraceptive la plus utilisée (36,5%), son utilisation a diminué, avec une baisse de 3,1... Commenter

Les changements au travail, mauvais pour la santé des salariés

.

Les changements au travail peuvent avoir un impact sur la santé mentale des salariés, selon une étude du ministère du Travail publiée... Commenter

Allergologie LE TRAITEMENT DE PREMIÈRE INTENTION DE L’ANAPHYLAXIE Abonné

.

Les dernières recommandations françaises et américaines sur l'anaphylaxie relèguent au second plan les anti-H1, les corticoïdes et les B2CA... 4

Diabète SE PIQUER LES DOIGTS : POUR QUOI FAIRE ? Abonné

.

Chez le diabétique de type 2, le ratio bénéfice/risque de l'autosurveillance glycémique est défavorable. Une nouvelle étude qui conforte... Commenter

A découvrir