Congrès de l’Albatros - Les addictologues contre le « détricotage » de la loi Evin

Congrès de l’AlbatrosLes addictologues contre le « détricotage » de la loi Evin

19.06.2015

Ironie du sort, pour sa 9e édition, le congrès annuel d’addictologie de l’Albatros (Paris 11-12 juin) s’est ouvert le jour même où l’Assemblée nationale validait en commission un amendement assouplissant le versant alcool de la loi Evin. Si cet amendement n’a finalement pas été retenu tel quel, il aura suscité de nombreuses réactions dans le monde médical, y compris dans les couloirs du congrès, et continue de faire grincer des dents. Le Pr Michel Reynaud, organisateur du congrès, revient sur les enjeux médicaux du débat et les points forts du congrès.

Les addictologues réunis au congrès de l’Albatros étaient plutôt remontés contre l’amendement annoncé de la loi Evin. En quoi celui-ci vous paraît dangereux sur le plan médical ?

Pr Michel Reynaud La publicité aide à vendre, sinon personne ne se battrait pour ça et il n’y aurait pas de publicité ! Dans le domaine spécifique de l’alcool, quelques études documentent bien l’impact du marketing sur les consommations, dont une publiée récemment dans le BMJ. Mené auprès de 6?500 adolescents de...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Généraliste
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Généraliste
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Retraite : les médecins libéraux risquent d'être les grands perdants de la réforme selon l'UFML-S

La réforme des retraites pilotée par Jean-Paul Delevoye constitue-t-elle une menace pour les médecins libéraux ? C'est la grande crainte de l'Union française pour une médecine libre - syndicat ...2

« Maximum 2 verres d'alcool par jour, et pas tous les jours » : SPF fixe de nouvelles limites

Verre de vin

Ces douze derniers mois, nos autorités sanitaires et le gouvernement ont été souvent critiqués pour leur laxisme en matière de lutte contre... 1

Médicament : les industriels se mobilisent pour réduire les ruptures de stock

Pénurie

« Non, les industriels n’organisent pas sciemment les ruptures de stock ! ». À l’occasion de la présentation de son plan d’action contre les... 1

Gastro-entérologie LE BON USAGE DES INHIBITEURS DE LA POMPE À PROTONS Abonné

IPP

Les IPP ont révolutionné la prise en charge des maladies liées à l’acide gastrique. Mais 60 % des prescriptions sont hors AMM, selon... Commenter

Prévention DIABÈTE : À QUOI SERT LE CONTRÔLE DES FACTEURS DE RISQUE ? Abonné

Diabète

Cette étude du NEJM, menée en vraie vie, suggère que lorsque tous les facteurs de risque d’un patient DT2 sont contrôlés, la probabilité de... Commenter

A découvrir