Congrès de l’Albatros - Les addictologues contre le « détricotage » de la loi Evin

Congrès de l’AlbatrosLes addictologues contre le « détricotage » de la loi Evin

19.06.2015

Ironie du sort, pour sa 9e édition, le congrès annuel d’addictologie de l’Albatros (Paris 11-12 juin) s’est ouvert le jour même où l’Assemblée nationale validait en commission un amendement assouplissant le versant alcool de la loi Evin. Si cet amendement n’a finalement pas été retenu tel quel, il aura suscité de nombreuses réactions dans le monde médical, y compris dans les couloirs du congrès, et continue de faire grincer des dents. Le Pr Michel Reynaud, organisateur du congrès, revient sur les enjeux médicaux du débat et les points forts du congrès.

Les addictologues réunis au congrès de l’Albatros étaient plutôt remontés contre l’amendement annoncé de la loi Evin. En quoi celui-ci vous paraît dangereux sur le plan médical ?

Pr Michel Reynaud La publicité aide à vendre, sinon personne ne se battrait pour ça et il n’y aurait pas de publicité ! Dans le domaine spécifique de l’alcool, quelques études documentent bien l’impact du marketing sur les consommations, dont une publiée récemment dans le BMJ. Mené auprès de 6?500 adolescents de...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Consultation

Covid-19 : la HAS incite à revenir aux consultations présentielles

Alors que la télémédecine a été boostée par la crise du coronavirus, la Haute autorité de santé a récemment publié 7 nouvelles réponses rapides sur la prise en charge des patients suspects de Covid...6

Masques : Bertrand nie être responsable du changement de doctrine et défend les médecins

Xavier Bertrand

L'ancien ministre de la Santé Xavier Bertrand a refusé jeudi d'endosser la responsabilité du « changement de doctrine » qui a abouti à... 2

Coronavirus : le patron des ARS défend le bilan des agences pendant la crise sanitaire

Jean-Yves Grall

Invité de l'Association des journalistes de l'information sociale (AJIS), Jean-Yves Grall, président du collège des directeurs généraux... 7

Oncologie DÉPISTAGE DU CANCER DU SEIN AU-DELÀ DE 75 ANS Abonné

Mammographie

Même s'il n'y a pas d'argument scientifique pour dépister le cancer du sein par mammographie chez les femmes de 75 ans et plus, un essai... 1

Hépatologie HÉPATITE C : DU DÉPISTAGE AU TRAITEMENT Abonné

VHC

L’élimination de l’infection par le VHC en France a été fixée pour 2025. Cet objectif nécessite l’implication de tous les acteurs :... Commenter

A découvrir