Vaccin HPV : une seule dose suffit ?

Vaccin HPV : une seule dose suffit ?

10.06.2015
  • Vaccin HPV : une seule dose suffit ?-1

Le schéma vaccinal contre le HPV ne comportera-t-il bientôt plus qu’une seule et unique dose ? Alors qu’en mars 2014, le HCSP a déjà fait passer de 3 à 2 le nombre d’injections recommandées en France, une étude du Lancet Oncology suggère que ce nombre pourrait être encore revu à la baisse. Ce travail a analysé de façon post-hoc deux essais de phase 3 menés avec le vaccin Cervarix, soit près de 26000 patientes en tout. Les chercheurs ont comparé a posteriori les niveaux de protection...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commentez 6 Commentaires
 
Jacques p Presse/média 11.06.2015 à 14h00

Jacques P - Bon, on pourrait espérer qu'avec 1 seule dose au lieu de 3, il y aura peut-être un pourcentage moins élevé d'effets délétères dû à l'adjuvant 'hydroxyde d'aluminium'... Mais ne serait-il Lire la suite

Répondre
 
PHILIPPE S Médecin ou Interne 10.06.2015 à 22h54

C'est grâce aux médecins qui vaccinent ,que l'on peut faire des études rétrospectives d'efficacité et ensuite aller plus loin en essayant de diminuer les doses et les rappels.par exemple pour le Ror Lire la suite

Répondre
 
SERGE P Industrie Pharmaceutique 10.06.2015 à 21h00

Demandons aussi aux médecins de rembourser aussi , c'est eux qui prescrivent non ?

Répondre
 
LIONEL G Médecin ou Interne 10.06.2015 à 20h00

il serait probablement judicieux de passer à l'étape suivante et de passer à 0 dose en supprimant ce vaccin de recommandations vaccinales

Répondre
 
SERGE P Industrie Pharmaceutique 10.06.2015 à 20h59

Certainement oui si on arrivait a 0 lésions et 0 conisations 0 cancers et 0 décès .
C'est pas la cas ? Alors vaccinons !

Répondre
 
JEAN MARC M Médecin ou Interne 10.06.2015 à 19h24

Ben voyons... L'assurance maladie va-t-elle demander aux labos de rembourser les frais exorbitants causés par les rappels inutiles de cette vaccination onéreuse ???? On rêve d'études sérieuses sur Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Moins chers, mais source d'inégalités : un bilan mitigé des réseaux des soins

Les assureurs complémentaires rêvent toujours de pouvoir contracter avec les médecins. Une enquête menée par l'IGAS montre que plus des trois quarts des mutuelles, institution de prévoyance ou...Commenter

Bactéries résistantes : pas assez de traitements innovants en développement, selon l'OMS

.

Face à la menace croissante des bactéries résistantes la production de nouveaux antibiotiques n'est pas à la hauteur, selon l'OMS. Dans un... 2

Dépassements : la Cour des comptes casse le CAS

.

Leurs effets seraient "limités et très coûteux". Dans son rapport 2017 sur le financement de la Sécu, la Cour des comptes n'y va pas de... 1

Dermatologie LE PSEUDO-XANTHOME ELASTIQUE Abonné

pseudo-xanthome

Certaines pathologies héréditaires induisent une altération du tissu élastique. Compte tenu des conséquences au niveau de différents... Commenter

Médecine du sport LE CERTIFICAT DE NON CONTRE-INDICATION AU SPORT EN 2017 Abonné

certificat sportif

Jusqu’à présent, l’obtention d’une licence sportive était conditionnée par la rédaction d’un certificat médical annuel de non... Commenter

A découvrir