Sur les IJ, CSMF et MG France critiquent le plan de la cnamts

Sur les IJ, CSMF et MG France critiquent le plan de la cnamts

05.06.2015
  • Sur les IJ, CSMF et MG France critiquent le plan de la cnamts-1

« Délit statistique !» Le plan de la Sécu pour contrôler les prescripteurs d’IJ n’est pas du tout du goût des syndicats de médecins, qui, sur les arrêts de travail, renvoient les politiques à leur propre responsabilité. « A la suite des observations du comité d’alerte sur les dépenses d’assurance maladie, le médecin généraliste est une nouvelle fois montré du doigt par la Sécurité Sociale pour ses prescriptions d'indemnités journalières » tonne MG France. « Vouloir faire reposer sur le...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commentez 4 Commentaires
 
PIERRE B Médecin ou Interne 06.06.2015 à 16h46

Si le contrôle médical de la CPAM fonctionnait comme les assurances privées peut-être verrait-on le nombre d'IJ diminuer. Les jours de carences mis en place chez les fonctionnaires avaient permis une Lire la suite

Répondre
 
Jean Luc A Médecin ou Interne 06.06.2015 à 13h32

Nous , médecins généralistes , sommes dans la quasi totalité des cas le médecin traitant du patient . C'est donc à nous qu'incombe légalement la tâche d'établir le certificat d'arrêt de travail , Lire la suite

Répondre
 
jean-jacques l Médecin ou Interne 06.06.2015 à 08h34

les politiques font la même erreur qu'à la fin des années 70 ; pour limiter le déficit de la SS, il ont inventer le numerosus clausus partant du principe que s'il y a moins de médecins il y aura Lire la suite

Répondre
 
Francois-Marie P Médecin ou Interne 06.06.2015 à 12h32

Et bien, les dépressifs et autres laminés du monde du travail, ne pouvant plus trouver cette échappatoire provisoire que constituait un arrêt de travail et donc contraints à rester confrontés à leur Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Crise

Déserts médicaux Ces départements qui ne connaissent pas la crise

Alors que la France médicale se dépeuple de ses généralistes, une douzaine de départements semble encore échapper à la décrue. Attractivité naturelle du territoire, volontarisme des leaders, ou...6

ECN : 94% des postes en médecine générale pourvus, l’Ile-de-France boudée

.

Désormais organisé en plusieurs étapes et de façon virtuelle, l’amphi de garnison des ECNi est arrivé à son terme aujourd’hui. Tous les... 2

Pilules C3G et C4G : la justice classe l'affaire

.

Le parquet de Paris a classé l'enquête ouverte fin 2012 sur les pilules C3G et C4G accusées de favoriser des thromboses veineuses. Au terme... Commenter

Dermatologie LE PSEUDO-XANTHOME ELASTIQUE Abonné

pseudo-xanthome

Certaines pathologies héréditaires induisent une altération du tissu élastique. Compte tenu des conséquences au niveau de différents... Commenter

Médecine du sport LE CERTIFICAT DE NON CONTRE-INDICATION AU SPORT EN 2017 Abonné

certificat sportif

Jusqu’à présent, l’obtention d’une licence sportive était conditionnée par la rédaction d’un certificat médical annuel de non... Commenter

A découvrir