Fin de vie - La France sera-t-elle condamnée vendredi dans l’affaire Lambert?

Fin de vieLa France sera-t-elle condamnée vendredi dans l’affaire Lambert?

04.06.2015

Deux formations juridiques les plus solennelles pour un seul dossier : l’affaire Vincent Lambert. Après le Conseil d’État réuni en formation plénière, c’est au tour de la Grand Chambre de la Cour européenne des droits de l’Homme de se prononcer, le 5 juin à 11h00, sur le sort de ce tétraplégique rémois. Aux yeux du juriste, Nicolas Hervieu, une censure de la France parait peu probable.

  • L'hôpital Sébastopol qui abrite le service de soins palliatifs du CHU de Reims

Il y a tout juste un an, le Conseil d’État jugeait légal l’arrêt de l’alimentation et l’hydratation artificielles de Vincent Lambert. Et il estimait que la poursuite des traitements traduisait une obstination déraisonnable. Jean-Marc Sauvé, vice-président de la haute juridiction, indiquait alors qu’ « au vu de tous ces éléments médicaux et non-médicaux, le Conseil d’État a jugé que le médecin en charge de M. Vincent Lambert avait respecté les conditions imposées par la loi pour l...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commentez 2 Commentaires
 
CHRISTIAN T Médecin ou Interne 04.06.2015 à 20h53

je corrige : prises sur nos impots, si la laicité ,c'est ça , je ne sait plus quoi faire, athée et apostat , je vais me convertir , à la langue de bois ........ou celle de la vérité? si elle Lire la suite

Répondre
 
CHRISTIAN T Médecin ou Interne 04.06.2015 à 19h37

Quand on ne veut pas noyer le poisson, on lui donne de l'oxygène... Merci à l'habea corpus, qu'il faut impérativement interdire, et lui couper ses subventions non prises sur nos impôts...

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
ouv

Maladie athéromateuse40 ans d’angioplastie... et encore des questions

Quarante ans après la première intervention chez l’homme, l’angioplastie a révolutionné la prise en charge des syndromes coronariens et la cardiologie interventionnelle s’attaque désormais à d...Commenter

Levothyrox: une notice diffusée par la justice pour faciliter les plaintes

.

Une notice a été diffusée sur l'ensemble du territoire pour aider les patients, souffrant d'effets secondaires de la nouvelle formule du... Commenter

Inquiétude des acteurs de la santé au travail sur la disparition du CHSCT

.

Les CHSCT (comités d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail) créés par les lois Auroux de 1982 qui portent l'empreinte de la... Commenter

Dermatologie LE PSEUDO-XANTHOME ELASTIQUE Abonné

pseudo-xanthome

Certaines pathologies héréditaires induisent une altération du tissu élastique. Compte tenu des conséquences au niveau de différents... Commenter

Médecine du sport LE CERTIFICAT DE NON CONTRE-INDICATION AU SPORT EN 2017 Abonné

certificat sportif

Jusqu’à présent, l’obtention d’une licence sportive était conditionnée par la rédaction d’un certificat médical annuel de non... Commenter

A découvrir