Les généralistes-enseignants veulent un internat de quatre ans en médecine générale dès 2016

Les généralistes-enseignants veulent un internat de quatre ans en médecine générale dès 2016

03.06.2015

"Il est urgent de passer le DES de médecine générale à 4 ans". C’est Matthieu Calafiore, le chef de file des généralistes enseignants, qui le réclame. Alors que les derniers arbitrages sur la réforme du 3e cycle des études médicales sont proches, le président du SNEMG estime qu’on ne peut plus attendre : il faudra une année supplémentaire de troisième cycle pour les futurs généralistes dès la rentrée de 2016. "Ce serait vraiment ubuesque que l’internat de médecine générale reste à trois...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commentez 3 Commentaires
 
BENOIT L Médecin ou Interne 18.07.2015 à 19h48

Je ne le voyais pas sous l'angle du temps de contenant du DES mais de qualité de transmission de contenu de savoir-faire et savoir-être. Donc à contenant plus long, contenus et MSU plus convaincants Lire la suite

Répondre
 
CLAUDE S Médecin ou Interne 05.06.2015 à 10h45

C'est vraiment un minimum

Répondre
 
jean-jacques l Médecin ou Interne 03.06.2015 à 19h35

et il faut que les conditions d'accès des enseignants de médecine générale au titre de professeur soit identiques aux conditions demandées aux futurs professeurs de spécialité :
- une disponibilité Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
ouv

Maladie athéromateuse40 ans d’angioplastie... et encore des questions

Quarante ans après la première intervention chez l’homme, l’angioplastie a révolutionné la prise en charge des syndromes coronariens et la cardiologie interventionnelle s’attaque désormais à d...Commenter

Levothyrox: une notice diffusée par la justice pour faciliter les plaintes

.

Une notice a été diffusée sur l'ensemble du territoire pour aider les patients, souffrant d'effets secondaires de la nouvelle formule du... Commenter

Inquiétude des acteurs de la santé au travail sur la disparition du CHSCT

.

Les CHSCT (comités d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail) créés par les lois Auroux de 1982 qui portent l'empreinte de la... Commenter

Dermatologie LE PSEUDO-XANTHOME ELASTIQUE Abonné

pseudo-xanthome

Certaines pathologies héréditaires induisent une altération du tissu élastique. Compte tenu des conséquences au niveau de différents... Commenter

Médecine du sport LE CERTIFICAT DE NON CONTRE-INDICATION AU SPORT EN 2017 Abonné

certificat sportif

Jusqu’à présent, l’obtention d’une licence sportive était conditionnée par la rédaction d’un certificat médical annuel de non... Commenter

A découvrir