Un quart des cigarettes vendues en France échappent aux buralistes de l’hexagone

Un quart des cigarettes vendues en France échappent aux buralistes de l’hexagone

31.05.2015
  • Un quart des cigarettes vendues en France échappent aux buralistes de l’hexagone-1

La France est devenue en 2014 le pays de l'Union européenne dans lequel la consommation de cigarettes vendues illégalement a été la plus importante. Ce sont les fabricants de tabac qui le disent sur la foi d’une enquête commandée à KPMG. Selon celle-ci, le nombre de cigarettes procurées illégalement et consommées en France a atteint 8,89 milliards en 2014, soit 14,7% de la consommation totale estimée, alors qu'il est en baisse de 8% par rapport à l'an dernier.

Sur ce total, la part de cigarettes contrefaites est minime (1,3%), selon l'étude de Philip Morris, Imperial Tobbaco, JTI et BAT. Si l'on prend en compte les achats faits légalement à l'étranger (+15%), notamment en Espagne et en Belgique, le nombre de cigarettes non vendues par les débitants de tabac français a atteint 26,3% de la consommation nationale, un "niveau record" estime Philip Morris dans un communiqué. "Il est encourageant de constater que, grâce aux efforts conjoints des services des douanes, de police et de gendarmerie, le commerce illicite (contrebande et contrefaçon) est en légère baisse depuis 2013", reconnaît néanmoins l'industriel. Les cigarettes commercialisées par les buralistes ont par ailleurs chuté à 45 milliards en 2014, soit une baisse de 5% par rapport à l'an dernier, alors que les prix moyens sont eux passés de 6,50 euros à 6,74 euros.

Dans un communiqué, le Comité national contre le tabagisme (CNCT) a contesté des chiffres "toujours plus alarmistes" sur la question du commerce illicite des produits du tabac. L'association affirme de son côté que "les produits de contrebande sont fabriqués par les industriels qui en tirent un bénéfice majeur quand ils ne sont pas directement à la manoeuvre pour organiser le commerce illicite". "L'objectif est clair", assure le CNCT, à savoir "se présenter comme des victimes de ces trafics et empêcher l'adoption de mesures de santé publique".

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Dictionnaire

« Doctoresse » ? L’Académie française valide, « ridicule » selon l'Association des femmes médecins

Il sera bientôt officiellement possible de prendre rendez-vous chez une « doctoresse » ! L’Académie française s’apprête à reconnaître l'utilisation du féminin pour les noms de métiers, selon une...7

Le généraliste Michel Chassang quitte l’UNAPL après six ans de mandat

Michel Chassang

Après six ans de bons et loyaux services, le Dr Michel Chassang quitte la présidence de l’UNAPL (Union nationale des professions... 1

Good morning Doctor [Audio] Le patient douloureux anglophone

Union Jack

La douleur est l’un des premiers motifs de consultation en médecine générale. Plusieurs mots existent en anglais pour la désigner. Le... Commenter

Gynécologie LA VAGINOSE BACTÉRIENNE Abonné

Vagin

La vaginose bactérienne, comme une infection à Gardnerella vaginalis, est un problème pour le praticien du fait de ses récidives... Commenter

ORL L’OSTÉOME DU SINUS FRONTAL Abonné

fmc

Les ostéomes des sinus de la face sont localisés au niveau frontal le plus souvent. Cliniquement, ils sont souvent asymptomatiques. Le... Commenter

A découvrir