Sécurité du patient : la HAS (se) mobilise

Sécurité du patient : la HAS (se) mobilise

27.05.2015
  • Sécurité du patient : la HAS (se) mobilise-1

Entre 300 000 et 400 000 événements indésirables graves (EIG) surviendraient chaque année, en France. Autrement dit, un tous les 5 jours, dans un service de 30 lits. Si le Pr Jean-Luc Harousseau, le patron de la HAS, reconnaît que le risque 0 n’existe pas, son institution cherche toutefois à limiter autant que possible les incidents. Notamment s’agissant des événements indésirables associés aux soins (EIAS) qui ont ou auraient pu entraîner un préjudice pour un patient...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commentez 7 Commentaires
 
CATHERINE D Autre Professionnel Santé 28.05.2015 à 13h56

PS2 : De plus nous arrivons aux générations "TV"3 cad de moins en moins éduquées par un humain, de plus en plus structurées par stimuli virtuels, l'éducation c'est chiant (perte de l'apprentissage Lire la suite

Répondre
 
CATHERINE D Autre Professionnel Santé 28.05.2015 à 13h19

au fait VIVE LA PREVENTION,Education, vous savez la sacrée ETP ... (re)découverte et rebaptisée après 40 ans de TV mcdoquicket consors !!! Pourtant solution radicale basique : ralentir la fabrique du Lire la suite

Répondre
 
CATHERINE D Autre Professionnel Santé 28.05.2015 à 12h46

L'absence de DM est la première cause d"approximation"et de perte de chance réelle dans la pec du patient car le recueil de données, que ce soit faire préciser le traitement ou récupérer atcd, Lire la suite

Répondre
 
Jean Pierre L Médecin ou Interne 28.05.2015 à 09h50

Les dispositifs d'accréditation avaient été mis en place dans le but de réduire les Evènements Porteurs de Risques (EPR). L'accréditation existe depuis 7 ans. Quels en sont les résultats ?

Répondre
 
ALAIN L Médecin ou Interne 28.05.2015 à 12h17

Essentiellement des milliers (je suis modeste !) d'heures de réunions pour tous les intervenants hospitaliers, des couches ... des empilements de couches ... de réglementations supplémentaires Lire la suite

Répondre
 
Jean Pierre L Médecin ou Interne 28.05.2015 à 00h32

Les dispositifs d'accréditation avaient été mis en place dans le but de réduire les Evènements Porteurs de Risques (EPR). L'accréditation existe depuis 7 ans. Quels en sont les résultats ?

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
ouv

Maladie athéromateuse40 ans d’angioplastie... et encore des questions

Quarante ans après la première intervention chez l’homme, l’angioplastie a révolutionné la prise en charge des syndromes coronariens et la cardiologie interventionnelle s’attaque désormais à d...Commenter

Levothyrox: une notice diffusée par la justice pour faciliter les plaintes

.

Une notice a été diffusée sur l'ensemble du territoire pour aider les patients, souffrant d'effets secondaires de la nouvelle formule du... 6

Inquiétude des acteurs de la santé au travail sur la disparition du CHSCT

.

Les CHSCT (comités d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail) créés par les lois Auroux de 1982 qui portent l'empreinte de la... Commenter

Dermatologie LE PSEUDO-XANTHOME ELASTIQUE Abonné

pseudo-xanthome

Certaines pathologies héréditaires induisent une altération du tissu élastique. Compte tenu des conséquences au niveau de différents... Commenter

Médecine du sport LE CERTIFICAT DE NON CONTRE-INDICATION AU SPORT EN 2017 Abonné

certificat sportif

Jusqu’à présent, l’obtention d’une licence sportive était conditionnée par la rédaction d’un certificat médical annuel de non... 1

A découvrir