Congrès de la médecine générale 2015 - Un rendez-vous plus politique que d’habitude

Congrès de la médecine générale 2015Un rendez-vous plus politique que d’habitude

25.03.2015

Pour la deuxième année consécutive à Paris, le Congrès de la médecine générale France (CMGF) tient sa 9e édition du 26 au 28 mars au Palais des Congrès. Projet de loi santé oblige, l’édition 2015 prendra cette année des accents politiques… un peu plus sans doute que d’habitude.

  • Congrès de la médecine générale 2015 - Un rendez-vous plus politique que d’habitude-1

    Un rendez-vous plus politique que d’habitude

Passer un nouveau palier. Pour sa 9e édition le Congrès de la médecine générale veut faire toujours mieux. Au premier rang de ces progrès le CMGF vise toujours plus de participants : 3 500 inscrits l’année dernière, le président du Collège de la médecine générale en espérait 4000 cette année : « le taux d’inscription a augmenté cette année et aussi, ce qui est très important pour nous, le taux de jeunes participants ».
Premier temps fort de ces trois jours, la cérémonie d’ouverture donnera jeudi matin le coup d’envoi d’une édition 2015 qui, plus que jamais, a une saveur politique. À l’heure où le projet de loi de Santé doit entrer en débat à l’Assemblée et où les médecins généralistes manifestent dans la rue, le CMGF ne peut pas faire abstraction du contexte politique actuel. « Ce sera un Congrès politique » confirme Pierre-Louis Druais, qui sait de quoi il parle pour avoir été un des acteurs de la récente concertation avenue de Ségur. « Mais le CMGF est toujours politique car à mes yeux il n’est jamais possible de faire vivre le politique si le scientifique n’est pas à son service », explique-t-il.

Pleins feux sur la loi de santé

La loi de Santé sera d’ailleurs directement au cœur du débat vendredi avec la plénière du Collège « Quelle place pour la médecine générale dans la loi de santé ? » Le président du Collège reviendra donc sur le « rapport Druais » rendu à la ministre. En présence des rédacteurs du rapport et de Nicolas Revel, directeur de l’UNCAM, qu’on a peu entendu jusque-là, plusieurs points chauds du moment seront développés : la recherche, le cadre conventionnel ou le DPC par exemple. Plus que jamais cette année le Congrès est donc le lieu idéal pour pousser la médecine générale : « Il est beaucoup plus opportun de pousser la médecine générale dans un congrès que dans la rue, même si descendre dans la rue était nécessaire. Pour toute discipline, pour être reconnue il faut avoir une vitrine et celle-là est la plus authentique qui soit » souligne Pierre-Louis Druais, qui souligne que, « comme toujours, il sera question du soin, de l’information et de la recherche, et ces trois domaines sont à chaque fois impacté par le politique ».

De nombreux ateliers

Pour le reste du programme du CMGF 2015, l’ambition reste la même : « mettre l’accent sur l’évolution des données de la science et voir la connexion directe que cela peut avoir avec la pratique du généraliste ». Dans cette optique une plénière portera sur les évolutions des traitements d’Alzheimer, les pistes de recherche en cours et comment pour le généraliste face à cela peut anticiper et s’inscrire dans une perspective de diagnostic.

Le vendredi le Collège présentera ses productions et collaborations institutionnelles en 2014. On parlera alors d’inégalités sociales de santé, de sevrage tabagique ou de la charte médecine générale/psychiatrie de secteur. Un sujet qui sera aussi au cœur d’une plénière vendredi matin centrée sur la façon d’améliorer la prise en charge de la santé mentale et la coordination entre généralistes et psychiatres. Sujet au cœur de l’actualité, les innovations vaccinales et les débats autour des vaccins feront l’objet d’un plénière, tout comme un autre sujet fort : l’actualité dans le suivi de la femme enceinte. Ce n’est pas tout : dépistage anténatal, PAERPA, Chikungunya, dengue et Ebola, surmédicalisation, hépatite virale chronique ou éducation thérapeutique du patient obèse sont autant de sujets qui seront également abordés lors de ce Congrès 2015. « Comme objectif on garde toujours en ligne de mire la question : "et une fois revenu à notre cabinet qu’est-ce qu’on fait de tout ça" ?  » explique le Pr Druais. De nombreux ateliers techniques agrémentent donc aussi le CMGF 2015. Partenaire presse du Congrès, « Le Généraliste » présentera également les résultats de son enquête sur le mode de rémunération idéal et lancera le débat lors d’une table ronde vendredi matin.

Une forte connotation internationale

Enfin, grande nouveauté de cette 9e édition, le CMGF 2015 aura une forte connatation internationale issue de la collaboration entre le Collège français et le Royal College of General Practitioners britannique : la journée de vendredi, des communications en anglais seront donc proposées aux participants. Des confrères, belges, suisses, canadiens ou turcs se mêleront aux invités français. « On veut se confronter à ce qui se passe ailleurs » précise le président du Collège, « se nourrir de l’expérience des autres pays ». En anglais ou en français les allées du Palais du Congrès vibreront donc pendant trois jours de tout ce qui fait l’actualité de la médecine générale.

Retrouvez en direct toute l'actualité du Congrès de la médecine générale
Amandine Le Blanc
Source : Legeneraliste.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Claude Leicher

Après 8 années à la tête de MG France, le Dr Claude Leicher passe la main

Clap de fin pour le Dr Claude Leicher à la présidence de MG France. Après 8 années passées à la tête du syndicat, le généraliste d'Etoile-sur-Rhône (26) passera la main le 2 décembre prochain. Il...1

Péni G : nouvelle pénurie en vue pour la benzathine benzylpénicilline

Pénurie en vue pour la benzathine benzylpénicilline

L’embellie n’aura été que de courte durée… Moins de deux ans après un premier épisode de pénurie, la benzathine benzylpénicilline va à... Commenter

73% des Français estiment que le système de santé s'est dégradé ces 5 dernières années

Dégradation du système de santé

Les Français semblent en rupture avec la politique de santé de ces dernières années. Selon un sondage BVA* pour Les Contrepoints de la... 1

Cardiologie L’INSUFFISANCE CARDIAQUE Abonné

Echocardiographie

Compte tenu du vieillissement de la population, la prévalence de l'insuffisance cardiaque augmente et se situe entre 5 % à 10 % à partir de... Commenter

Formation UN OUTIL MÉTHODOLOGIQUE POUR OPTIMISER LES PRATIQUES ? Abonné

Formation

La formation des médecins et l'information aux patients sont le gage d'une amélioration des pratiques, avec à la clef un meilleur... Commenter

A découvrir