Le CHU de Tours condamné pour une infection nosocomiale

Le CHU de Tours condamné pour une infection nosocomiale

17.03.2015
  • Le CHU de Tours condamné pour une infection nosocomiale - 1

    Le CHU de Tours condamné pour une infection nosocomiale

Le CHU de Tours vient d’être condamné par le tribunal administratif d’Orléans, à verser 45 300 euros de dommages et intérêts pour le décès d’une patiente qui avait contracté une maladie nosocomiale. La victime, une femme de 80 ans, avait été renversée par un automobiliste le 6 juillet 2007. Au CHRU de Tours où elle avait été hospitalisée, elle avait été opérée d'une fracture du tibia et, le 23 juillet, où on lui a posé une prothèse totale du genou droit. Une semaine plus tard, un choc septique avait été diagnostiqué et l'octogénaire décédait en octobre 2007.

La société d'assurance de l'automobiliste, condamnée à indemniser les ayants droit de la victime, s'est ensuite retournée contre l'hôpital en saisissant le tribunal administratif d'Orléans. Celui-ci a estimé, au regard d'un rapport d'expertise, que "l'infection nosocomiale contractée par la victime a participé à son décès, celui-ci demeurant néanmoins imputable à l'accident de la voie publique". "Cette infection a fait perdre une chance à la patiente de voir son état de santé s'améliorer et d'éviter son décès", ont estimé les juges administratifs qui ont évalué "l'ampleur de la chance perdue" à 30 %.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Assemblée

Les députés disent oui à la prescription par le pharmacien, non au médecin traitant opposable

L'Assemblée poursuit ce vendredi l'examen en séance plénière du projet de loi santé. Plusieurs mesures symboliques ont été prises ces dernières heures. Les députés sont finalement revenus sur une...27

Le Bas-Rhin mise sur le 116 117 pour prendre en charge les soins non programmés en journée

.

L’URPS du Bas-Rhin, soutenue par l’ARS du Grand Est a lancé lundi dernier le dispositif “Un médecin 116 117” pour répondre à la demande de... Commenter

Bon usage du médicament : « des marges d’amélioration considérables » selon le patron de la Cnam

Nicolas Revel

Invité vendredi de la seconde édition du colloque sur le Bon usage du médicament*, Nicolas Revel, directeur général de l’Assurance maladie... Commenter

Ophtalmologie L'OPHTALMOLOGIE DE L’ENFANT EN SOINS PRIMAIRES Abonné

Ophtalmologie

En raison de délais de consultation souvent longs, l'ophtalmologie pédiatrique envahit les soins primaires. Il incombe aux médecins... 2

Gynécologie L'ENDOMÉTRIOSE Abonné

Endométriose

Retards diagnostiques, mauvaise coordination dans la prise en charge : une grande marge de progrès demeure sur l’endométriose, pathologie... Commenter

A découvrir