Fin de vie: les députés repoussent l’euthanasie, mais Raffarin et Accoyer craignent des dérives

Fin de vie: les députés repoussent l’euthanasie, mais Raffarin et Accoyer craignent des dérives

11.03.2015
  • Fin de vie: les députés repoussent l’euthanasie, mais Raffarin et Accoyer craignent des dérives - 1

Alors que l’examen de la proposition de loi Clæys-Léonetti se poursuit à l’Assemblée Nationale, l’UMP Jean-Pierre Raffarin (photo) a exprimé ses doutes et ses craintes vis-à-vis de la sédation terminale. Il dénonce à terme une "course à l’amendement" amenant à "l’euthanasie". "Je pense que la mort appartient à la vie ou la vie appartient à la mort. Tout cela est au-dessus de nous," a expliqué l’ancien premier ministre, se plaçant sur le même terrain que les responsables des religions qui ont publié en début de semaine une tribune dans Le Monde.

Jean-Pierre Raffarin n’est pas le seul à droite, à s’inquiéter de la tournure prise par le débat. Pour le Dr Bernard Accoyer, ancien président de l’Assemblée Nationale, la loi "semble éviter que l'on glisse vers cette perspective mais hier le Premier ministre et la ministre de la Santé ont eu des propos qui évoquaient la technique des petits pas pour aller vers l'euthanasie. Cela, nous n'en voulons pas"

Néanmoins, l'Assemblée nationale a rejeté mercredi, par 89 voix contre 70, des amendements à la proposition de loi sur la fin de vie qui autorisaient "une assistance médicalisée active à mourir". Présentés par une partie des socialistes, les radicaux de gauche et les écologistes, ils avaient reçu un avis défavorable des deux rapporteurs de la proposition de loi, Alain Claeys (PS) et Jean Leonetti (UMP), ainsi que de Marisol Touraine. La proposition de loi s'en tiendra donc à un "droit à la sédation profonde et continue" jusqu'au décès, ainsi qu'au caractère contraignant pour les médecins des "directives anticipées". Les députés, qui vont continuer à débattre du texte mercredi soir, se prononceront sur l'ensemble de la proposition de loi par un vote solennel mardi prochain.

Source : Legeneraliste.fr
Commentez 2 Commentaires
 
Pierre H Autre Professionnel Santé 12.03.2015 à 12h31

Je suis contre l'euthanasie mais la sédation terminale n'est pas à rejeter

Répondre
 
CHRISTIAN T Médecin ou Interne 11.03.2015 à 19h50

Ces messieurs, en bons charitables, préfèrent laisser mourir de faim et de soif, pas très catholique, tout ça !

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Vincent Renard

[VIDEO] Congrès des généralistes enseignants « L'injonction d'obligation vaccinale fait le lit des mouvements antivaccins », selon le patron du CNGE

Congrès du CNGE jour 2. La grande plénière d'aujourd'hui est consacrée à un sujet qui agite l’opinion publique, le monde médical et le collège des généralistes enseignants : l’extension de l...2

[Vidéo] Une greffe de peau sur 95% du corps entre vrais jumeaux

[Vidéo] Une greffe de peau sur 95% du corps entre vrais jumeaux-0

  Ce n’est pas la première fois que l’on effectue une greffe de peau entre jumeaux homozygotes, mais jamais, une telle opération n’a... Commenter

Les déserts médicaux disparaîtront d'ici « 7 à 8 ans » sans conventionnement sélectif, prédit le Dr Philippe Vermesch (SML)

Philippe Vermesch

Invité à débattre de la désertification médicale mercredi sur Public Sénat, le Dr Philippe Vermesch, président du Syndicat des médecins... 5

Infectiologie SPORT ET PATHOLOGIES INFECTIEUSES DE L'ENFANT Abonné

Sport

Les pédiatres infectiologues américains viennent de publier des recommandations sur la prise en charge et la prévention des pathologies... Commenter

Nutrition BOISSONS ÉNERGISANTES : PAS SANS RISQUES Abonné

boisson

Elles connaissent un franc succès auprès des jeunes, sportifs ou non. Cocktails de stimulants comme la caféine, la taurine, le... Commenter

A découvrir