Hôpital: 75% des urgences disposent d'un poste d'accueil des patients

Hôpital: 75% des urgences disposent d'un poste d'accueil des patients

02.03.2015
  • Hôpital: 75% des urgences disposent d'un poste d'accueil des patients  - 1

Les trois quarts des services d'urgence disposent d'un poste d'accueil et d'orientation permettant de trier les patients en fonction de la gravité de leur cas, selon une enquête de la Drees publiée lundi. On apprend également que la mission d'accueil est généralement dévolue à un infirmier, chargé d'analyser la gravité de l'état de santé des patients se présentant aux urgences. Il évalue le besoin de soins et organise en conséquence sa prise en charge, explique la Drees dans son étude nationale réalisée en juin 2013. Dans un cas sur dix un médecin organisateur de l'accueil est présent à ses côtés. Cette organisation, qui se met en place "progressivement", est en vigueur dans la quasi totalité des Centres hospitaliers régionaux universitaires (96%). La Drees note que plus le nombre de patients est important, plus les établissements s'appuient sur ce poste d'accueil et d'orientation.

Parmi les 736 points d'accueil d'urgence, essentiellement publics, la Drees relève de fortes disparités, notamment sur la question du recensement de lits disponibles. Pour 13% des urgences, le tableau de bord listant les lits vacants n'est rafraîchi qu'une fois par jour, contre 4 fois par jour ou davantage pour 30% d'entre eux. Le privé dispose "bien plus souvent" de personnel dédié à l'affectation des lits aux patients (70% contre 11% dans les établissements publics), selon l'étude. Autre différence: les ressources en personnel. "Globalement, le nombre d'équivalent temps plein de médecins, d'infirmiers ou d'aides-soignants varie en fonction du nombre de passages". Ils sont trois à quatre fois supérieurs dans les points d'accueil recevant chaque jour plus de 120 personnes, par rapport à ceux qui en reçoivent moins de 40.Toutefois, pour une fréquentation équivalente, les cliniques sont moins pourvues en personnel que le public, entre autres parce que les urgences privées sont moins fréquentées par les personnes âgées et les personnes avec des troubles mentaux que celles des établissements publics, deux types de patients qui demandent "beaucoup d'encadrement", note la Drees. Sur le plan matériel, pratiquement tous les services d'urgence disposent d'un scanner dans l'établissement. Ils sont moins riches en IRM (imagerie par résonance magnétique), seulement 68% en ont un.

Source : Legeneraliste.fr
Commentez 1 Commentaire
 
CHRISTIAN T Médecin ou Interne 02.03.2015 à 21h02

CE SONT DES IDE QUI REGULENT ,merci à elles et eux, ils ne sont pourtant pas "cliniciens patentés " , mais leur expérience , vaut plus que celle de certains d'entre nous.....

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Reportage Télémédecine : test grandeur nature dans le Grand Est

C’est depuis l’ancienne animalerie remise à neuf du vieil hôpital de Strasbourg, aujourd’hui siège de la société Hopimédical, que le lancement officiel du chantier a eu lieu le 11 septembre, auprès...Commenter

Sénatoriales : des généralistes font leur entrée au Palais du Luxembourg

.

Suite au renouvellement partiel du Sénat, plusieurs médecins généralistes vont entrer pour la première fois à la Haute Assemblée. Bernard... Commenter

PMA, GPA, le grand libéralisme des Français

.

"La France est prête". C'est la ministre de la Santé qui le dit à propos de l'élargissement de l'accès à la PMA voulue par le gouvernement.... 3

Dermatologie LE PSEUDO-XANTHOME ELASTIQUE Abonné

pseudo-xanthome

Certaines pathologies héréditaires induisent une altération du tissu élastique. Compte tenu des conséquences au niveau de différents... Commenter

Médecine du sport LE CERTIFICAT DE NON CONTRE-INDICATION AU SPORT EN 2017 Abonné

certificat sportif

Jusqu’à présent, l’obtention d’une licence sportive était conditionnée par la rédaction d’un certificat médical annuel de non... 1

A découvrir