Nouveaux modes de rémunération : les règles du jeu publiées au JO

Nouveaux modes de rémunération : les règles du jeu publiées au JO

27.02.2015
  • Nouveaux modes  de rémunération : les règles du jeu publiées au JO-1

D’ici à 2017, 1000 maisons de santé et 10 000 professionnels seront concernés par les nouveaux modes de rémunération, ainsi que l’a annoncé Marisol Touraine la semaine dernière. Après l’échec des négociations en novembre dernier, la charge d’un règlement arbitral avait été donnée à Bertrand Fragonnard, président du Haut conseil à la famille.

Publié au Journal Officiel aujourd’hui, l’arbitrage -qui s’inspire en partie du protocole proposé par les caisses en octobre- fixe les critères pour les maisons et pôles de santé pour pouvoir toucher cette rémunération. Pour les structures les engagements reposent sur trois points. Le premier est de favoriser l’accès aux soins avec des horaires d’ouverture du 8h à 20 h, la possibilité d’accès à des soins non programmés et une coordination organisée par un responsable identifié. Le deuxième point est le travail en équipe, une concertation doit être formalisée et régulière entre médecins et autres professionnels de santé sur les cas complexes. La structure doit assurer également la mise en place de protocoles, une coordination externe ou la formation des jeunes professionnels. Enfin le troisième point est le développement des systèmes d’information avec le partage des dossiers informatisés des patients.

Les enfants comptabilisés

Ce nouveau dispositif s’étale sur un maximum de 7400 points pour une patientèle de référence de 4000 patients. A raison de 7 euros le point ce nouveau forfait peut donc monter jusqu’à 51 800 euros. Il est fonction de critères fixes et variables qui accordent un certain nombre de points, et du nombre de patients de la structure. Comme annoncé par Marisol Touraine la semaine dernière, et demandé par les professionnels, dans la patientèle sont désormais comptabilisés les enfants de moins de 16 ans ayant au moins effectué deux soins avec des généralistes dans la structure au cours de l’année

Des avances pour s’adapter

Avec ce nouveau dispositif, certains établissements vont devoir mettre en place quelques adaptations pour remplir le cahier des charges. L’arbitrage prévoit donc une avance pour que ces structures réalisent les investissements nécessaires. " Une avance de 60% est versée au titre de l’année en cours dans un délai de trois mois suivant la signature du contrat pour la première année, puis, les années suivantes, au moment du versement du solde de la rémunération au titre de l’année précédente ". Pour les structures qui faisaient partie des ENMR et qui toucheraient moins avec le nouveau dispositif, une phase de transition est prévue avec le versement d’un montant complémentaire. Pour l’année 2015, la structure touchera une somme supplémentaire correspondant au différentiel du montant de rémunération entre les deux dispositifs, et en 2016 une somme correspondant à la moitié du différentiel. Ensuite, un dispositif conventionnel devrait prendre le relais.

Amandine Le Blanc
Source : Legeneraliste.fr
Commentez 10 Commentaires
 
PASCAL B Médecin ou Interne 28.02.2015 à 10h01

Depuis les années 1970 il y a eu volonté de développer une médecine de premier recours de qualité en France. L'exemple américain du choix de médecine spécialisée de pointe, le succès des opérateurs Lire la suite

Répondre
 
BRUNO L Médecin ou Interne 28.02.2015 à 19h51

penses tu que l' ARS te donneras la compétence de former des ide cliniciennes ???? vas plutôt a PARIS manifester le 15 mars

Répondre
 
Sylvain G Médecin ou Interne 27.02.2015 à 23h26

usine à gaz

Répondre
 
Pierre A Médecin ou Interne 27.02.2015 à 20h47

maisons de santé = étatisation

Répondre
 
JEAN LOUIS I Médecin ou Interne 27.02.2015 à 19h50

Le formatage et l'uniformisation se poursuit sous les roues du rouleau-compresseur administratif avec distribution de bons points pour les vertueux... Panurge a dit, les moutons devront obéir...

Répondre
 
JEAN MARC W Médecin ou Interne 27.02.2015 à 19h46

166 000 médecins libéraux, une mesure qui n'intéressera que 10 000 professionnels de santé soit 3 000 médecins environ. Cherchez l'erreur? Comment seront soignés et pris en charge les patients des Lire la suite

Répondre
 
BRUNO L Médecin ou Interne 27.02.2015 à 20h24

Pour le président des maisons de santé pluridisciplinaires, actuellement, il existe trop de MG libéraux; d'où la création des IDE Cliniciennes. Marisol est à fond dans cette optique... Qui défend Lire la suite

Répondre
 
CHRISTIAN T Médecin ou Interne 28.02.2015 à 20h46

à TOUS : à force de regarder dans le rétro , on se paye le mur...

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Vincent Renard

[VIDEO] Congrès des généralistes enseignants « L'injonction d'obligation vaccinale fait le lit des mouvements antivaccins », selon le patron du CNGE

Congrès du CNGE jour 2. La grande plénière d'aujourd'hui est consacrée à un sujet qui agite l’opinion publique, le monde médical et le collège des généralistes enseignants : l’extension de l...Commenter

[Vidéo] Une greffe de peau sur 95% du corps entre vrais jumeaux

Pr Maurice Mimoun

Ce n’est pas la première fois que l’on effectue une greffe de peau entre jumeaux homozygotes, mais jamais, une telle opération n’avait été... Commenter

Les déserts médicaux disparaîtront d'ici « 7 à 8 ans » sans conventionnement sélectif, prédit le Dr Philippe Vermesch (SML)

Philippe Vermesch

Invité à débattre de la désertification médicale mercredi sur Public Sénat, le Dr Philippe Vermesch, président du Syndicat des médecins... 1

Infectiologie SPORT ET PATHOLOGIES INFECTIEUSES DE L'ENFANT Abonné

Sport

Les pédiatres infectiologues américains viennent de publier des recommandations sur la prise en charge et la prévention des pathologies... Commenter

Nutrition BOISSONS ÉNERGISANTES : PAS SANS RISQUES Abonné

boisson

Elles connaissent un franc succès auprès des jeunes, sportifs ou non. Cocktails de stimulants comme la caféine, la taurine, le... Commenter

A découvrir