Grippe : Valls et Touraine se défendent de défaut d’anticipation

Grippe : Valls et Touraine se défendent de défaut d’anticipation

27.02.2015
  • Grippe : Valls et Touraine se défendent de défaut d’anticipation - 1

    Grippe : Valls et Touraine se défendent de défaut d’anticipation

Manuel Valls a promis "la transparence" des chiffres sur les décès causés par l’actuelle épidémie de grippe. "Quand il y a ce type de pic (...), il y a effectivement une augmentation des décès, notamment des personnes âgées qui ont déjà d'autres pathologies et qui sont fragiles," a-t-il souligné vendredi à Paris. Mais pour l’heure, le premier ministre, coupant court à un début de polémique sur une insuffisante anticipation de cette forte épidémie estime que "nous avons répondu, me semble-t-il, avec la détermination qu'il fallait et au bon moment".

C’est précisément pour montrer cette détermination que le chef de gouvernement s’est rendu vendredi aux urgences de la Pitié Salpêtrière avec sa ministre de la Santé. L'épidémie est "particulièrement forte cette année, la plus importante de ces cinq dernières années. 2,5 millions de personnes ont été touchées cet hiver, c'est 500.000 cas nouveaux chaque semaine, donc chacun peut se rendre compte, (...) ce que cela nécessite comme engagement et comme organisation", a encore souligné Manuel Valls. "Maintenant, nous sommes en phase de décroissance, plus marquée à Paris qu'elle ne l'est dans certaines régions de province", a précisé Marisol Touraine selon laquelle, la situation "reste tendue dans certains établissements de province en particulier". Et pour cette raison, le plan Orsan déclenché le 20 février reste pour l’heure en vigueur.

Selon le nouveau réseau de surveillance de la grippe Irsan, qui se base sur des données fournies en temps réel par SOS Médecins, l'épidémie aurait pu être davantage anticipée, ce qui aurait permis de "diminuer la surchauffe hospitalière" de la semaine dernière. Les urgentistes de l'Amuf estiment aussi que la situation a été mal anticipée par les pouvoirs publics. "On adapte les réponses en fonction de ce qu'on observe sur le terrain", a répondu Marisol Touraine, qui -parlant d'une épidémie "d'ampleur européenne"- a rappelé que de premières instructions avaient été données dès la fin du mois de janvier.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Le Pr Grimaldi propose d'autoriser les étudiants recalés et « motivés » à s'installer cinq ans dans un désert

Au lendemain des annonces de suppression du numerus clausus et des épreuves classantes nationales informatisées (ECNi), le Pr André Grimaldi, professeur émérite en diabétologie au CHU de la Pitié,...7

Une interne bordelaise lance une websérie sur YouTube pour sensibiliser les étudiants au suicide

.

Pour sensibiliser les étudiants au sujet du suicide, Marine Quéroué, interne en santé publique à Bordeaux, a lancé le 10 septembre une... Commenter

Les généralistes toujours frileux sur la vaccination en pharmacie

vaccination

L’expérimentation pour la vaccination antigrippale en pharmacie va rentrer dans sa deuxième année. Les Hauts-de-France et l’Occitanie vont... 1

Pédagogie STRATÉGIES COGNITIVES ET ERREURS DIAGNOSTIQUES Abonné

Ampoule cassee

Comment les médecins font-ils pour poser des diagnostics et pourquoi se trompent-ils parfois ? Face à un patient, les praticiens génèrent... Commenter

Toxicologie  L’INTOXICATION AU PARACÉTAMOL Abonné

Paracetamol

Hautement hépatotoxique aux doses suprathérapeutiques, le paracétamol est à l’origine de l’une des intoxications les plus fréquentes.... Commenter

A découvrir