Le nombre de fumeurs réguliers en baisse dans l’Hexagone

Le nombre de fumeurs réguliers en baisse dans l’Hexagone

24.02.2015
  • Le nombre de fumeurs réguliers en baisse dans l’Hexagone - 1

    Le nombre de fumeurs réguliers en baisse dans l’Hexagone

Marisol Touraine a présenté ce mardi à Paris, les premiers "résultats encourageants" de la lutte contre le tabagisme. Parmi lesquels : la baisse du nombre de fumeurs réguliers (qui fument tous les jours). Leur pourcentage est ainsi passé de 29,1% en 2010 (date du précédent baromètre) à 28,2% l'an dernier, selon l'Inpes, alors qu'il avait augmenté de près de deux points entre 2005 et 2010. Le tabagisme régulier chez les femmes, qui n'avait cessé d'augmenter ces dernières décennies, est également en recul, passant de 26% en 2010 à 24,3% en 2014.

Mais la fréquence du tabagisme en France reste "largement supérieure" à celle de nombreux pays occidentaux, avec 34% de fumeurs fumant de temps en temps chez les 15-75 ans et un nombre "trop important" de personnes qui expérimentent le tabac (près de 80%). Par ailleurs, si la consommation globale de tabac a baissé de 7 points entre 2010 et 2014 chez les femmes de 26 à 34 ans (35,7% à 28,7%) et de plus de six points chez les 20 à 25 ans (de 39% à 32,5%), la situation reste préoccupante en ce qui concerne les femmes enceintes.

Selon l'Inpes, 17,8% d'entre elles fument toujours au 3e trimestre de leur grossesse. "La France est le pays en Europe où les femmes enceintes fument le plus", a souligné la ministre. C'est pourquoi un pictogramme "femmes enceintes" va faire son apparition sur les paquets de cigarettes, afin de "sensibiliser les femmes aux dangers du tabac pendant leur grossesse". Evoquant le plan anti-tabac présenté en septembre dernier, la ministre a précisé que la plupart des mesures phares (adoption d'un paquet de cigarettes neutre, interdiction de fumer en voiture avec un enfant de moins de 12 ans, interdiction des arômes artificiels et interdiction de vapoter dans certains lieux publics) seraient intégrées dans le projet de loi santé présenté au Parlement en avril, par le biais d'amendements.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Exercice mixte

400 généralistes tentés par l'exercice mixte pourraient rejoindre les hôpitaux de proximité dès 2019

Pour retrouver une offre de médecine générale dans les territoires qui en sont dépourvus, le gouvernement mise sur le recrutement de 400 omnipraticiens dans les hôpitaux de proximité. Les premiers...Commenter

[VIDEO] Un maire généraliste veut forcer les remplaçants à s'installer, ils lui répondent

 - [VIDEO] Un maire généraliste veut forcer les remplaçants à s'installer, ils lui répondent-0

La santé n’est pas le sujet numéro 1 du Grand débat national, il est même absent des thèmes prioritaires pointés par Emmanuel Macron. Mais... 12

L'Autorité de la concurrence veut revenir sur l'interdiction de publicité pour les médecins

Publicité

Les médecins seront-ils un jour autorisés à faire de la pub ? Après le conseil d’État, l’Autorité de la concurrence ouvre, à son tour, la... 6

ORL DYSFONCTIONNEMENT RHINO-SINUSIEN CHRONIQUE, ÉTAPE DIAGNOSTIQUE Abonné

Dysfonctionnement rhino-sinusien chronique

Devant un dysfonctionnement rhino-sinusien chronique, il importe de ne jamais se lancer dans un traitement, notamment antibiotique et/ou... Commenter

Maladies chroniques GOUTTE : LES INFIRMIÈRES FONT MIEUX QUE LES MÉDECINS Abonné

Goutte

Cette étude anglaise du Lancet montre que la probabilité de contrôler l’uricémie et les crises chez les patients goutteux est trois fois... 2

A découvrir