16 milliards d’injections par an dans le monde : c’est trop pour l’OMS

16 milliards d’injections par an dans le monde : c’est trop pour l’OMS

23.02.2015
  • 16 milliards d’injections par an dans le monde : c’est trop pour l’OMS - 1

    16 milliards d’injections par an dans le monde : c’est trop pour l’OMS

"Il est absolument indispensable d'adopter des seringues sécurisées pour protéger les gens partout dans le monde contre le VIH, l'hépatite et d'autre maladies. Ce changement doit être une priorité urgente pour tous les pays". Le Dr Gottfried Hirnschall, Directeur du Département de l'OMS VIH/sida justifie ainsi les nouvelles directives sur les injections de l’OMS qui plaident pour l'utilisation de seringue à injection unique. Selon une étude de 2014, près de "1,7 million de personnes ont été contaminées par le virus de l'hépatite B, jusqu'à 315.000 par le virus de l'hépatite C et 33.800 par le VIH à la suite d'une injection à risque", ajoute l'OMS.

Pour l’OMS, il faut non seulement utiliser de préférence les seringues à usage unique mais aussi réduire le nombre de piqures superflues, pour réduire le risque d'infection, ajoute l'OMS. Chaque année, 16 milliards d'injections sont effectuées : 5% sont des vaccins, 5% servent à d'autres actes comme des transfusions de sang et les 90% restants des injections intramusculaires ou sous-cutanées, pour administrer des médicaments. "Dans bien des cas, écrit l'OMS, ces injections ne sont pas nécessaires". Elles pourraient être remplacées par des cachets aux yeux du Dr Edward Kelley, Directeur du Département de l'OMS Prestation de services et sécurité.

Les seringues non sécurisées coûtent entre 0,03 et 0,04 dollars, quand elles sont achetées par un organisme des Nations unies pour un pays en développement. Les nouvelles seringues équipées d'un système bloquant qui empêchent une deuxième injection, coûtent au moins le double.

Source : Legeneraliste.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
ouv

Maladie athéromateuse40 ans d’angioplastie... et encore des questions

Quarante ans après la première intervention chez l’homme, l’angioplastie a révolutionné la prise en charge des syndromes coronariens et la cardiologie interventionnelle s’attaque désormais à d...Commenter

Levothyrox: une notice diffusée par la justice pour faciliter les plaintes

.

Une notice a été diffusée sur l'ensemble du territoire pour aider les patients, souffrant d'effets secondaires de la nouvelle formule du... Commenter

Inquiétude des acteurs de la santé au travail sur la disparition du CHSCT

.

Les CHSCT (comités d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail) créés par les lois Auroux de 1982 qui portent l'empreinte de la... Commenter

Dermatologie LE PSEUDO-XANTHOME ELASTIQUE Abonné

pseudo-xanthome

Certaines pathologies héréditaires induisent une altération du tissu élastique. Compte tenu des conséquences au niveau de différents... Commenter

Médecine du sport LE CERTIFICAT DE NON CONTRE-INDICATION AU SPORT EN 2017 Abonné

certificat sportif

Jusqu’à présent, l’obtention d’une licence sportive était conditionnée par la rédaction d’un certificat médical annuel de non... Commenter

A découvrir