Sur la loi de santé, le gouvernement, privé de 49-3, ne pourra pas forcer la main des députés...

Sur la loi de santé, le gouvernement, privé de 49-3, ne pourra pas forcer la main des députés...

22.02.2015
  • Sur la loi de santé, le gouvernement, privé de 49-3, ne pourra pas forcer la main des députés...-1

Sur la réforme de la santé de Marisol Touraine, le gouvernement ne pourra pas contraindre les députés en recourant à l’article 49-3 de la constitution comme il vient de le faire la semaine passée pour le vote en première lecture de la loi Macron dans l’hémicycle. En effet, depuis la réforme constitutionnelle de 2008, l'article 49.3 de la constitution permettant de faire adopter un texte sans vote ne peut être utilisé, hors textes budgétaires, qu'une seule fois par session à l'Assemblée. Il peut être mis en œuvre à plusieurs reprises pour le même texte, ce qui permettra notamment au gouvernement de s'en resservir pour une deuxième lecture de la loi Macron. Mais pas possible désormais d’utiliser ce "joker" sur un autre texte. En tout cas d'ici fin juin, l’ouverture d’une session extraordinaire en juillet rouvrant le droit au 49-3....

En bonne logique, cette limite devrait amener le gouvernement à écouter davantage les députés. Et la possibilité de débattre sur la réforme Touraine devrait s’en trouver renforcée alors que le texte devrait être examiné en commission des affaires sociales de l’Assemblée autour du 24 mars, avant sa discussion en séance à partir du 31 mars. On peut y voir une chance supplémentaire pour les lobbies de tous poils (syndicats de médecins, notamment) de se faire entendre d’ici là et notamment dans la rue le dimanche 15 mars.

Pour autant, le gouvernement n’aurait sans doute pas eu besoin du 49-3 pour contraindre sa majorité sur ce texte. D’abord, parce qu’il a déjà fait le ménage à la commission des affaires sociales de l’Assemblée, en excluant les plus turbulents de ses membres. Ensuite, parce que les "frondeurs" - particulièrement remontés contre la loi Macron ou contre les économies prévues dans le dernier PLFSS- n’ont jamais émis la moindre critique sur la future loi Touraine. Au contraire, à l’instar de leur meneur, Christian Paul, député de la Nièvre, ils se félicitent de certaines de ses dispositions emblématiques, à commencer par la généralisation du tiers payant, par exemple. Sur ce texte, les critiques sont plutôt venues d’éléments plus modérés comme le Dr Gérard Bapt, élu PS de Haute-Garonne. Au reste, le débat devrait d’ailleurs surtout avoir lieu en amont, à l’intérieur des groupes de concertation qui continuent de se réunir au ministère de la Santé...

Source : Legeneraliste.fr
Commentez 7 Commentaires
 
loic e Médecin ou Interne 06.03.2015 à 00h14

Heureusement que cet article a été écrit par "Le généraliste". Qu'est ce que ça aurait été avec "l'Hospitalier " ? On peut se demander si ce journal s'adresse vraiment à des médecins généralistes Lire la suite

Répondre
 
bertrand h Médecin ou Interne 23.02.2015 à 12h57

Pour revenir à ce qui nous préoccupe, la loi MST, je crois que, malheureusement, Manuel Valls et MST n'auront pas besoin du 49,3 pour faire passer cette loi dogmatique et soutenue par toute la gauche.

Répondre
 
BRUNO B Médecin ou Interne 23.02.2015 à 01h15

Les "lobbies de tous poils" fustigent la prose dédaigneuse et populiste du "Généraliste ". Les médecins libéraux engagés dans le combat contre la loi de santé n'oublieront pas ces écrits.

Répondre
 
JEAN P La rédaction du Généraliste 23.02.2015 à 10h36

« Lobbies de tous poils »… Puisqu’elle a choqué un médecin internaute, contributeur régulier sur ce site, désolé pour cette expression dont on nous pardonnera, j’espère, le style un peu lapidaire. Res Lire la suite

Répondre
 
Anne-Claire M Médecin ou Interne 23.02.2015 à 11h29

Sur la forme, "de tous poils" n'est généralement pas extrêmement flatteur non plus.

Répondre
 
Pierre h Médecin ou Interne 22.02.2015 à 20h37

On reste à l'article 23 pour les généralistes...

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
vaccins

Vaccination et aluminium, un article du Parisien sème le doute

Bombe à retardement ou pétard mouillé ? Dans son édition d’aujourd’hui le Parisien dévoile les conclusions « d’un rapport sérieux et inédit bouclé en mars mais jamais rendu public » sur la toxicité...Commenter

Saône-et-Loire : top départ pour le premier Centre départemental de santé qui recrute 30 généralistes salariés

.

C'est une première en France. La Saône-et-Loire a présenté ce mercredi lors de son assemblée départmentale la création de son Centre... Commenter

30 minutes d'activité physique évite un décès sur 12 !

sport

Un article du Lancet venant de paraître, indique qu’un décès sur 12 pourrait être évité, avec 30 minutes d’activité physique pratiquée cinq... Commenter

Dermatologie LE PSEUDO-XANTHOME ELASTIQUE Abonné

pseudo-xanthome

Certaines pathologies héréditaires induisent une altération du tissu élastique. Compte tenu des conséquences au niveau de différents... Commenter

Médecine du sport LE CERTIFICAT DE NON CONTRE-INDICATION AU SPORT EN 2017 Abonné

certificat sportif

Jusqu’à présent, l’obtention d’une licence sportive était conditionnée par la rédaction d’un certificat médical annuel de non... Commenter

A découvrir