Fin de vie : Gérard Larcher affirme la place du Sénat dans le débat

Fin de vie : Gérard Larcher affirme la place du Sénat dans le débat

19.02.2015

Après l’Assemblée qui a organisé une consultation citoyenne sur le thème, le Sénat avait choisi de médiatiser le dialogue en organisant jeudi un colloque sur la fin de vie. « Je ne comprends pas cette extraordinaire iniquité territoriale devant les soins palliatifs. » C’est ainsi que Gérard Larcher (UMP) a conclu le colloque. Et le président du Sénat d’estimer que ces très fortes inégalités devaient « interpeller » les sénateurs. Avant lui, le député Alain Claeys (PS), s’était également exprimé sur le thème de l’insuffisance des soins destinés à soulager les personnes en fin de traitement. Co-auteur, avec Jean Leonetti (UMP), d’une proposition de loi sur la fin de vie adoptée mardi en commission à l’Assemblée, il a rappelé que plus de 50 % des décès survenaient aux urgences. Le député de la Vienne a également souligné que les soins palliatifs étaient « mal répartis » sur le territoire français, qui plus est trop concentrés à l’hôpital, avec « peu de soins palliatifs à domicile ou en maison de retraite à l’heure actuelle ».

À l’issue de discussions portant sur la proposition de loi et sa mesure phare, la création d’un droit à la sédation profonde et continue » en phase terminale, Gérard Larcher a souligné l’importance de réformer la loi actuelle « dans un esprit de dialogue ». Notant que la douleur fait « consensus depuis longtemps », il rejette l’idée d’une « souffrance rédemptrice ». Lors des échanges, il a également insisté sur la nécessité de mieux faire connaître l’existence des directives anticipées par souci « d’équité ». Interrogé par le quotidien La Croix sur la proposition de rendre ces directives contraignantes, le Président du Sénat estime que « tout l’enjeu est de trouver le juste équilibre entre la liberté du patient et la responsabilité du médecin ». Et d’assurer que « le Sénat pour aider à trouver la bonne rédaction ».

Source : Legeneraliste.fr
Commentez 1 Commentaire
 
CHRISTIAN T Médecin ou Interne 19.02.2015 à 20h48

bidon,bidon bidon , même pas le courage, d'avancer. Que vient faire "la CROIX" dans ce débat ? Pourquoi pas, the sun , avec ses nichons ,exposés?

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Harcèlement

86 % des internes victimes de sexisme, 1 sur 10 de harcèlement sexuel

L’heure est à la dénonciation des comportements sexistes et du harcèlement, mais les internes en médecine n’ont pas attendu l’affaire Weinstein pour s’en préoccuper. En septembre dernier, l...1

Thyrofix, une cinquième spécialité à base de lévothyroxine disponible dès décembre

Pharmacie

Après le Lévothyrox, l’Euthyrox, la L-Thyroxin Henning, et L-Thyroxine Serb en gouttes voilà le Thyrofix. Dans un communiqué publié ce... 4

Le Sénat a peu retouché le PLFSS 2018 qui sera soumis au vote mardi

Sénat

En attendant le vote solennel de mardi, les sénateurs ont bouclé l'examen en première lecture du projet de loi de financement de la... Commenter

Infectiologie SPORT ET PATHOLOGIES INFECTIEUSES DE L'ENFANT Abonné

Sport

Les pédiatres infectiologues américains viennent de publier des recommandations sur la prise en charge et la prévention des pathologies... Commenter

Nutrition BOISSONS ÉNERGISANTES : PAS SANS RISQUES Abonné

boisson

Elles connaissent un franc succès auprès des jeunes, sportifs ou non. Cocktails de stimulants comme la caféine, la taurine, le... Commenter

A découvrir