C’est arrivé le… 18 février 1872 - Biermer décrit l’anémie qui portera son nom

C’est arrivé le… 18 février 1872Biermer décrit l’anémie qui portera son nom

18.02.2015
  • C’est arrivé le… 18 février 1872 - Biermer décrit l’anémie qui portera son nom -1

    Biermer décrit l’anémie qui portera son nom

Dans un article publié le 18 février 1872, « Über eine eigentümliche Form von progressiver, perniciöser Anaemie », le médecin allemand, qui fut le premier à observer les hémorragies rétiniennes, donne une description détaillée d’une anémie par déficit en vitamine B12. Il utilise pour la première fois l’appellation d’anémie pernicieuse progressive en raison de son caractère incurable.

Par la suite, Biermer rassembla en 1888 à Zurich quinze nouvelles observations d’anémie idiopathique. Avant lui, Thomas Addison avait déjà décrit en 1849 la même maladie lors de ses études sur l’insuffisance surrénale.

Anton Biermer

Parmi les autres recherches entreprises par Biermer, on peut citer celles sur les muqueuses de chiens trachéotomisés qui lui permirent défaire paraître en 1855 un ouvrage sur « L’enseignement sur les expectorations dans les maladies des bronches ».

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Assistants : 100 généralistes disent non à « l'abattage » et proposent des pistes pour libérer du temps médical

La dernière séance de négociation conventionnelle sur les assistants médicaux a été la goutte de trop dans un vase déjà bien rempli. Une centaine de médecins généralistes a signé hier soir une...6

L’ANSM alerte sur les risques de deux anabolisants et brûleurs de graisse vendus sur Internet

corps

L’ANSM a identifié la présence de substances non autorisées et dangereuses pour la santé, le clenbutérol et le stanozolol, dans les... 1

400 généralistes salariés bientôt recrutés dans les déserts : pourquoi ReAGJIR y croit

Image d'illustration

Le recrutement des 400 postes de médecins généralistes dans les hôpitaux de proximité annoncé en septembre par le président de la... 1

Gastro-entérologie LE BON USAGE DES INHIBITEURS DE LA POMPE À PROTONS Abonné

IPP

Les IPP ont révolutionné la prise en charge des maladies liées à l’acide gastrique. Mais 60 % des prescriptions sont hors AMM, selon... Commenter

Prévention DIABÈTE : À QUOI SERT LE CONTRÔLE DES FACTEURS DE RISQUE ? Abonné

Diabète

Cette étude du NEJM, menée en vraie vie, suggère que lorsque tous les facteurs de risque d’un patient DT2 sont contrôlés, la probabilité de... Commenter

A découvrir