Santé connectée - Les deux tiers des médecins utilisent leur smartphone comme aide à la prescription

Santé connectéeLes deux tiers des médecins utilisent leur smartphone comme aide à la prescription

17.02.2015
  • Les deux tiers des médecins utilisent leur smartphone comme aide à la prescription - 1

    Les deux tiers des médecins utilisent leur smartphone comme aide à la prescription

C’est de plus en plus le véritable couteau suisse des médecins ! Sans surprise, ils sont aujourd’hui 94% à faire usage de leurs smartphones pour aller sur internet, et 19% à l’utiliser en consultation. Le troisième baromètre Vidal-Conseil National de l’Ordre des médecins sur l’usage des smartphones chez les médecins nous apprend que la plupart des applications sont moins utilisées par rapport à 2012, hormis celles de bases de données médicamenteuses. Un usage qui rejoint celui de leur navigation internet : parmi les sites professionnels les plus consultés depuis leurs portables, on retrouve en première place les bases médicamenteuses (77%), les sites d’actualité médicale (59%), les sites de formation médicale continue (37%) et les sites des institutions (36%). Depuis 2012, date du dernier baromètre, l’utilisation du smartphone comme aide à la prescription s’est également développé : les médecins sont 64% à l’utiliser pour établir leur prescription contre 34% en 2012.

Iphone et Android ne sont pas seulement devenus des outils précieux dans leur pratique; les médecins prennent aussi davantage en compte l’utilisation que peuvent en avoir les patients. 2154 utilisateurs de smartphones ont été sondés pour l’occasion. A l’heure du boom des applications santé et autres objets connectés, s’adressant davantage au grand public, les médecins commencent en effet à conseiller leurs patients dans ce domaine. 17 % d’entre eux le faisaient en 2014, contre 8 % en 2013. Les conseils se portent particulièrement sur des applications pour le suivi de la glycémie (19 %), le suivi et des conseils nutritionnels (11 %) et le suivi tensionnel (9 %). Pour les objets connectés, les tensiomètres, glucomètres et podomètres tiennent la corde.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Pétition

IVG : une pétition réclamant le retrait de la clause de conscience récolte 40 000 signatures

Les propos anti-IVG du Dr de Rochambeau n’en finissent plus de faire des remous. Le 12 septembre, la maire adjointe des Lilas (Seine-Saint-Denis), Madeline Da Silva,  a lancé une pétition pour...8

[Vidéo] Avec 1 480 morts supplémentaires cet été, la canicule a tué 10 fois moins qu'en 2003

Canicule

Même avec 1 480 décès supplémentaires, la surmortalité qui a accompagné l’épisode caniculaire de cet été a été qualifiée de « limitée » par... 6

Les IPA démarrent leur formation, leur statut et rémunération restent flous

Table ronde de l'Ordre infirmier sur les Infirmiers en pratique avancée

Très attendues, les formations des infirmières en pratique avancée (IPA) ont débuté début septembre dans les Universités d'Aix-Marseille et... Commenter

Addiction LA PRISE EN CHARGE DE L’ARRÊT DU TABAC EN MÉDECINE GÉNÉRALE Abonné

Cigarette ecrasee

Le taux de succès dans l'arrêt du tabac dépend de l'intensité du suivi et du traitement pharmacologique associés. Il faut en moyenne quatre... Commenter

Dermatologie L’ÉRYTHÈME NOUEUX Abonné

érythème

Cette hypodermite se caractérise cliniquement par des nodules érythémateux, localisés principalement au niveau des jambes. Elle peut être... Commenter

A découvrir