Regain de tension entre l’hospitalisation privée et le gouvernement

Regain de tension entre l’hospitalisation privée et le gouvernement

16.02.2015
  • Regain de tension entre l’hospitalisation privée et le gouvernement-1

    Regain de tension entre l’hospitalisation privée et le gouvernement

Le "je t’aime, moi non plus" entre les cliniques privées et les pouvoirs publics connait un nouvel épisode. Comme l’an dernier à la même époque, la Fédération de l'hospitalisation privée (FHP) redoute de nouvelles baisses des tarifs sur le secteur. Dans une lettre au ministre du Travail François Rebsamen révélée dimanche par Les Echos, son président proteste par avance : "Les échanges que nous avons actuellement avec le ministère de la Santé laissent craindre une décision imminente de retrait du bénéfice des allègements de charges au titre du Pacte de responsabilité aux entreprises d'hospitalisation privée", écrit Lamine Gharbi (photo), le président de la FHP. Selon Lamine Gharbi, "l'enveloppe finançant l'hospitalisation privée serait diminuée à hauteur des allègements consentis", ce qui "diminuerait les tarifs de financement des cliniques".

Contrairement aux hôpitaux, les cliniques bénéficient du Pacte de responsabilité, et notamment du Crédit d'impôt compétitivité emploi (Cice) qui leur a permis d'être exonérées de charges à hauteur de 140 millions d'euros. Pour gommer cet avantage par rapport au secteur public, le gouvernement compense en agissant sur les tarifs. "Il va de soi que, ne bénéficiant plus de ces allègements, l'hospitalisation privée se verrait contrainte de se désengager de la dynamique du pacte de responsabilité", prévient Lamine Garbi alors que la branche de l'hospitalisation privée (245.400 personnes) prévoyait, selon lui, de signer un "accord débouchant sur la création de 2.700 emplois". Entre l’hospitalisation privée et le ministère de la santé, les relations sont compliquées à comprendre depuis l’arrivée de Marisol Touraine avenue de Ségur. Il y a quelques semaines, cette dernière était parvenue in extremis à convaincre la FHP d’abandonner son mot d’ordre de grève.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

« Je rembourse mon CESP pour m'installer où je veux », un généraliste déçu des bourses à l'installation

Manque d'accompagnement, changements de cartographie en cours de cursus, frustrations à l'installation… Il y a tout juste une semaine le syndicat d'internes Isnar-IMG, présentait lors de son...12

Prévention, nouvelles fiches repères, télétravail... les pistes pour éviter l'envolée des IJ

.

Dans un rapport remis mercredi au Premier ministre, trois experts font neuf constats et vingt propositions pour endiguer l'envolée des... 2

Deux fois plus d'intoxications aux opioïdes en dix ans, alerte l'ANSM 

ANSM

En France, en 10 ans, la consommation des antalgiques opioïdes a augmenté, constate l'Agence nationale de sécurité du médicament et des... Commenter

Gynécologie LA VAGINOSE BACTÉRIENNE Abonné

Vagin

La vaginose bactérienne, comme une infection à Gardnerella vaginalis, est un problème pour le praticien du fait de ses récidives... Commenter

ORL L’OSTÉOME DU SINUS FRONTAL Abonné

fmc

Les ostéomes des sinus de la face sont localisés au niveau frontal le plus souvent. Cliniquement, ils sont souvent asymptomatiques. Le... Commenter

A découvrir