Si « Le Généraliste » était paru en 1924 - Comment est mort Rimbaud

Si « Le Généraliste » était paru en 1924Comment est mort Rimbaud

03.02.2015
  • Si « Le Généraliste » était paru en 1924 - Comment est mort Rimbaud-1

    Comment est mort Rimbaud

Un de nos confrères qui signe L.I. vient de signer dans « La Marseille Médicale » un fort intéressant article sur la maladie et la mort du poète maudit, ami de Verlaine et auteur du « Bateau ivre ».

Les registres de l’hôpital de la Conception accusent un premier séjour de Rimbaud dans cet établissement du 20 mai au 15 juillet 1891. Il y entra une seconde fois le 24 août et y resta jusqu’au 10 novembre, jour de sa mort. Lors de son premier séjour, il subit une amputation de cuisse pour une tumeur au genou. Il n’est fait mention sur les registres, du diagnostic : cancer généralisé, que lors du second séjour. L’amputation n’avait donc pas pu empêcher la généralisation de l’affection initiale qui était, vraisemblablement un ostéosarcome du genou. Que l’affection ait pris naissance à la suite d’un traumatisme (une chute de cheval) est plus que probable. Ce qui est certain, c’est que son évolution fut rapide et que l’intervention chirurgicale ne suffit pas à l’enrayer.

Arthur Rimbaud

Détails à consigner : Rimbaud avait été admis au pavillon dit « des officiers », c’est-à-dire dans un service de pensionnaires payants. Lors de son premier séjour, il versa, au taux de cinq francs par jour, une somme totale de 500 francs. Mais, pendant le second séjour, il dut payer le tarif de 6 francs par jour qui correspondait à une classe supérieure. Probablement avait-il demandé une chambre particulière, avec un seul lit. Il n’avait versé à l’entrée qu’une provision de 200 francs et sa famille dut, après sa mort, payer le surplus, soit 274 francs, dont il était encore redevable à l’hôpital.

La plaque commémorative de Rimbaud à l'hôpital de la Conception à Marseille

 

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Dr Oustric

Et si la future 4 e année de DES préparait l'installation ? le projet d'un généraliste contre les déserts

La désertification médicale est-elle une fatalité ? Même si la situation démographique est loin d'être réjouissante, le Pr Stéphane Oustric, nouveau président du Conseil départemental de Haute...6

NASH : beaucoup de molécules en développement mais les hépatologues restent prudents

stétose hépatique

Très peu connue il y a à peine 10 ans, la NASH (ou stéato-hépatite non alcoolique) bénéficiera-t-elle bientôt de traitements médicamenteux... Commenter

Protection solaire : les Français mal informés et très négligeants

Expo solaire

Il y a encore du boulot ! En termes d'information, d'importants progrès doivent être menés pour que les Français aient un avis plus juste... Commenter

Médecine des voyages SANTÉ DES VOYAGEURS 2018 Abonné

Voyage

Encéphalite japonaise, fièvre jaune, paludisme : la mise à jour des vaccins courants est au cœur de l'actualisation des recommandations aux... Commenter

Infectiologie MALADIE DE LYME : LES MANIFESTATIONS PRÉCOCES Abonné

Lyme

Dans le cadre du Plan national de lutte contre la maladie de Lyme de 2016, la HAS vient d’élaborer un protocole de diagnostic et de soins.... Commenter

A découvrir