Trou de la sécu : le patron de la Cour des Comptes s’impatiente

Trou de la sécu : le patron de la Cour des Comptes s’impatiente

12.02.2015
  • Trou de la sécu : le patron de la Cour des Comptes s’impatiente - 1

    Trou de la sécu : le patron de la Cour des Comptes s’impatiente

Le retard pris dans la résorption du déficit de la Sécurité sociale est une "véritable anomalie" et l'augmentation des dépenses en partie financées par emprunt "n'est pas acceptable", a estimé jeudi le premier président de la Cour des Comptes, Didier Migaud. En répondant sur Europe 1 -à propos de son rapport annuel- à une question sur le nombre des recommandations de la cour réellement appliquées, Didier Migaud a estimé "de l'ordre de 70%" sont appliquées "mais il faut qu'on affine notre indicateur". "Et puis vous avez recommandation et recommandation", a-t-il nuancé. "Lorsqu'on demande par exemple de mettre fin au déficit de l'Assurance maladie ou de la Sécurité sociale, cela met un peu plus de temps. Ça c'est une véritable anomalie parce que ce sont des dépenses courantes qui sont financées pour partie par emprunt c'est-à-dire par les générations futures et ça, ça n'est pas acceptable", a-t-il affirmé.

Le déficit du régime général de la Sécurité sociale en France s'aggraverait à 14,7 milliards d'euros en 2015 sans mesure nouvelle d'économies, avait indiqué fin septembre la Commission des comptes de la Sécurité sociale, ajoutant que l'objectif d'un retour à l'équilibre était repoussé au-delà de 2017.

Source : Legeneraliste.fr
Commentez 5 Commentaires
 
jf Pharmacien 13.02.2015 à 12h05

Et si on affectait les caisses noires de l'Assemblée Nationale et du Sénat, au financement de la sécu ?

Répondre
 
x Médecin ou Interne 13.02.2015 à 00h35

que la sécu, la cour des comptes (!), l'état nous rendent des comptes justement!! nous payons et payons encore pour des comptes sur lesquels nous n'avons aucune visibilité, aucun chiffres et même Lire la suite

Répondre
 
BRUNO L Médecin ou Interne 12.02.2015 à 21h08

Faire un audit du fonctionnement de la sécu..... est ce possible ?????

Répondre
 
gilbert b Médecin ou Interne 12.02.2015 à 21h06

ON GAGNERAIT DES SOUS EN SUPPRIMANT LA COUR DES COMPTES. ELLE NE SERT A RIEN QU'A REPETER LA MEME CHOSE ET RIEN N EST JAMAIS REGLER POUR AUTANT C'EST DE PIS EN PIS

Répondre
 
HENRI E Médecin ou Interne 12.02.2015 à 18h50

Quand nous donnera t-on exactement, secteur par secteur, le déficit de la cpam ? Un chiffre global ne sert à rien et ne veut rien dire.

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Baromètre Santé 2016 La confiance envers les vaccins reviendrait-elle ?

À la veille du débat parlementaire sur l’obligation vaccinale, Santé Publique France a fait les choses « en grand » en publiant un volumineux BEH sur la vaccination des jeunes enfants et en...Commenter

Pelloux réclame l'ouverture de centres de santé jusque tard le soir

.

"21 millions de passages aux urgences" ont été recensés en 2016, un chiffre "multiplié par deux en vingt ans". C'est Patrick Pelloux qui l'a... 3

[Vidéo] Un Livre Blanc souligne les lacunes dans la prise en charge de la douleur

Douleur

La Société Française d'Etude et de Traitement de la Douleur (SFETD) a présenté mardi 17 octobre le Livre blanc de la douleur 2017, alertant... 2

Sécurité alimentaire LES COMPLÉMENTS ALIMENTAIRES DESTINÉS AUX SPORTIFS Abonné

Complements alimentaires

Une alimentation équilibrée, diversifiée et privilégiant les aliments de haute densité nutritionnelle suffit à satisfaire les besoins... 1

Recherche en Médecine Générale INFECTION URINAIRE : DIAGNOSTIC TROP EMPIRIQUE Abonné

Bandelette urinaire

La prise en charge des infections urinaires (IU) a fait l’objet de recommandations en 2008 publiées par l’Assaps, puis d’une actualisation... 2

A découvrir