Chikungunya : premier décès en Guyane

Chikungunya : premier décès en Guyane

12.02.2015
  • Chikungunya : premier décès en Guyane - 1

    Chikungunya : premier décès en Guyane

Une femme guyanaise d'une quarantaine d'années est décédée après avoir contracté le virus du chikungunya en Guyane, a-t-on appris mercredi auprès de l'Agence régionale de santé (ARS). Il s'agit du "premier décès" causé par "l'épidémie de chikungunya" qui sévit dans ce département français d'Amérique du Sud. Depuis l'apparition des premiers cas de chikungunya en Guyane en décembre 2013, on estime à 11 877 le nombre de cas, "mais le nombre de nouveaux malades est stable". Le dernier point épidémiologique de la Cellule épidémiologique Antilles-Guyane publié début février indiquait que l'épidémie semblait "marquer le pas" fin janvier.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
La FMF craint le retour du tiers payant généralisé et réaffirme son opposition en vidéo-0

La FMF craint le retour du tiers payant généralisé et réaffirme son opposition en vidéo

Dans une vidéo publiée sur son site Internet, la Fédération des médecins de France (FMF) fait part de son inquiétude de voir le tiers payant généralisé (TPG) être remis sur la table par le...2

Enquête : qu'attendez-vous de la recertification ?

recertification

Le gouvernement souhaite mettre en place une recertification périodique des compétences des médecins. Beaucoup d’incertitudes entourent... 10

Excédé par la multiplication des PV, un généraliste du Mans menace d'arrêter ses visites

.

La bataille pour le stationnement gratuit des médecins en visite se poursuit du côté du Mans. Un généraliste, excédé de se faire... 4

Tabacologie UNE SEULE CIGARETTE PAR JOUR AUGMENTE LE RISQUE CV DE 50 % Abonné

Cigarette

Fumer moins est inefficace sur le risque cardiovasculaire. Retour sur cette méta-analyse du BMJ, qui réduit à néant tout espoir sur la... Commenter

LES INHIBITEURS CALCIQUES DANS LE RAYNAUD Abonné

Raynaud

Que valent les inhibiteurs calciques dans le traitement du syndrome de Raynaud ? La revue Cochrane (1) s’est attachée à évaluer le rapport... Commenter

A découvrir