Les jeunes spés de plus en plus attirés par le secteur 2 et par l’exercice mixte

Les jeunes spés de plus en plus attirés par le secteur 2 et par l’exercice mixte

11.02.2015
  • Les jeunes spés de plus en plus attirés par le secteur 2 et par l’exercice mixte - 1

    Les jeunes spés de plus en plus attirés par le secteur 2 et par l’exercice mixte

Les jeunes spécialistes libéraux pratiquent plus fréquemment une activité salariée et s'installent davantage en secteur 2 que leurs aînés, selon une étude de l'Insee rendue publique mercredi. La pratique du salariat à l'hôpital est plus fréquente chez eux, souligne son étude sur l'emploi et les revenus des indépendants. Chez les les médecins installés depuis cinq ans ou moins, la part de praticiens exerçant une activité mixte (salariée et libérale) est ainsi de 53% chez les spécialistes, contre 44% chez l'ensemble des spécialistes, "toutes anciennetés confondues".

Autre constat: les jeunes spés sont plus enclins à s'installer en secteur 2, là où ils peuvent pratiquer des dépassements d'honoraires, par opposition au secteur 1 où sont imposés les tarifs de la sécurité sociale. Ainsi, "six spécialistes sur dix se sont installés ces dernières années dans le secteur à honoraires libres", alors que sur l'ensemble des spécialistes, en 2011, "quatre sur dix" étaient en secteur 2. Mais des disparités s'observent selon les spécialités, les chirurgiens, les gynécologues et les ophtalmologues étant les plus attirés par le secteur 2 (plus de 80% d'entre eux), tandis que les radiologues, les pneumologues et les cardiologues s'installent toujours plus fréquemment en secteur 1.

Ces deux tendances ne se retrouvent pas chez les jeunes généralistes. Ainsi chez eux, la part de praticiens exerçant une activité mixte atteint 27% : exactement comme dans la moyenne de la profession. Quant au secteur 2, pas de tentation possible pour les jeunes pousses de la médecine générale...

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Infirmière

Infirmière en pratique avancée : la profession dénonce un dispositif trop « hospitalier » et rectifie le décret

D'ici quelques jours, le ministère de la Santé devrait remettre aux syndicats de médecins une nouvelle version du décret encadrant les Infirmières en pratique avancée (IPA). Fustigée par l'ensemble...1

Épidémie de rougeole, où en est-on ?

Virus de la rougeole

On en parle moins, cependant l'épidémie de rougeole sévit toujours en Fance, puisque d'après le dernier bulletin hebdomadaire publié hier... 1

Agnès Buzyn, femme politique la plus influente du premier trimestre 2018

Agnès Buzyn

Stratégie de transformation du système de santé, plan prévention, financement des Ehpad… Depuis le début de l'année, Agnès Buzyn est sur... 1

Prévention LA PROMOTION DE LA PRÉVENTION EN SALLE D’ATTENTE EST INEFFICACE Abonné

Salle d'attente

La salle d’attente du généraliste est logiquement un lieu idéal – puisque contextualisé – d’affichage de messages sanitaires, notamment... Commenter

Nutrition LES RÉGIMES RESTRICTIFS Abonné

Régime restictif

De plus en plus de patients se lancent dans des régimes restrictifs sans en connaître les conséquences. Nous faisons le point sur plusieurs... 1

A découvrir