Les jeunes spés de plus en plus attirés par le secteur 2 et par l’exercice mixte

Les jeunes spés de plus en plus attirés par le secteur 2 et par l’exercice mixte

11.02.2015
  • Les jeunes spés de plus en plus attirés par le secteur 2 et par l’exercice mixte - 1

    Les jeunes spés de plus en plus attirés par le secteur 2 et par l’exercice mixte

Les jeunes spécialistes libéraux pratiquent plus fréquemment une activité salariée et s'installent davantage en secteur 2 que leurs aînés, selon une étude de l'Insee rendue publique mercredi. La pratique du salariat à l'hôpital est plus fréquente chez eux, souligne son étude sur l'emploi et les revenus des indépendants. Chez les les médecins installés depuis cinq ans ou moins, la part de praticiens exerçant une activité mixte (salariée et libérale) est ainsi de 53% chez les spécialistes, contre 44% chez l'ensemble des spécialistes, "toutes anciennetés confondues".

Autre constat: les jeunes spés sont plus enclins à s'installer en secteur 2, là où ils peuvent pratiquer des dépassements d'honoraires, par opposition au secteur 1 où sont imposés les tarifs de la sécurité sociale. Ainsi, "six spécialistes sur dix se sont installés ces dernières années dans le secteur à honoraires libres", alors que sur l'ensemble des spécialistes, en 2011, "quatre sur dix" étaient en secteur 2. Mais des disparités s'observent selon les spécialités, les chirurgiens, les gynécologues et les ophtalmologues étant les plus attirés par le secteur 2 (plus de 80% d'entre eux), tandis que les radiologues, les pneumologues et les cardiologues s'installent toujours plus fréquemment en secteur 1.

Ces deux tendances ne se retrouvent pas chez les jeunes généralistes. Ainsi chez eux, la part de praticiens exerçant une activité mixte atteint 27% : exactement comme dans la moyenne de la profession. Quant au secteur 2, pas de tentation possible pour les jeunes pousses de la médecine générale...

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Canicule

[Vidéo] Avec 1 480 morts supplémentaires cet été, la canicule a tué 10 fois moins qu'en 2003

Même avec 1 480 décès supplémentaires, la surmortalité qui a accompagné l’épisode caniculaire de cet été a été qualifiée de « limitée » par la ministre de la Santé à l’occasion du bilan national de...6

Subventions et loyer modéré ont permis à Chaville de recruter 4 généralistes

Inauguration du centre médical de Chaville

Après avoir perdu 42 % de ses généralistes entre 2009 et 2016, Chaville (Hauts-de-Seine) retrouve le sourire. La commune a enregistré début... 2

L’Ordre ne voit pas de raison de s’opposer à la PMA pour toutes

Dr Faroudja

Les positions du Conseil national de l’Ordre des médecins dans le cadre des États Généraux de la Bioéthique se faisaient attendre. Le Cnom... Commenter

Addiction LA PRISE EN CHARGE DE L’ARRÊT DU TABAC EN MÉDECINE GÉNÉRALE Abonné

Cigarette ecrasee

Le taux de succès dans l'arrêt du tabac dépend de l'intensité du suivi et du traitement pharmacologique associés. Il faut en moyenne quatre... Commenter

Dermatologie L’ÉRYTHÈME NOUEUX Abonné

érythème

Cette hypodermite se caractérise cliniquement par des nodules érythémateux, localisés principalement au niveau des jambes. Elle peut être... Commenter

A découvrir