Accessibilité : Touraine défend le choix "pragmatique" du gouvernement

Accessibilité : Touraine défend le choix "pragmatique" du gouvernement

11.02.2015
  • Accessibilité : Touraine défend le choix "pragmatique" du gouvernement - 1

    Accessibilité : Touraine défend le choix "pragmatique" du gouvernement

Des rassemblements de personnes handicapées étaient organisés mercredi dans une trentaine de villes, dont à Paris devant l'Assemblée nationale à l'occasion du 10ème anniversaire de la loi du 11 février 2005 sur le handicap, qui visait notamment à rendre les établissements recevant du public accessibles dans un délai de dix ans. Les manifestants protestaient notamment contre les délais supplémentaires accordés par le gouvernement ces denriers mois sur l’accessibilité des lieux recevant du public. Marisol Touraine était pour sa part en visite avec sa secrétaire d’Etat Ségolène Neuville à la maternité de l'Institut mutualiste Montsouris de Paris, qui a ouvert en 2006 des consultations dédiées aux femmes handicapées.

La ministre a défendu mercredi le choix fait par le gouvernement ces derniers mois d'accorder des délais supplémentaires pour la mise en accessibilité des lieux publics et des transports aux personnes handicapées, alors que des manifestations étaient organisées dans plusieurs villes de France contre cette décision. Une ordonnance gouvernementale, présentée en septembre en Conseil des ministres et qui doit encore être ratifiée par le Parlement, prévoit en effet des délais supplémentaires allant jusqu'à trois, six ou neuf ans pour la mise en accessibilité des lieux publics.

"Il n'y a pas de recul, il y a simplement la volonté d'être pragmatique", a assuré la ministre des Affaires sociales. "La réalité est que la loi de 2005 est une grande loi qui n'a pas bénéficié des moyens nécessaires", a ajouté "Lorsque nous sommes arrivés aux responsabilités en 2012, nous avons dit qu'il ne serait pas possible de faire en deux ans et demi ce qui n'avait pas été fait préalablement", a-t-elle rappelé. "D'ici septembre 2015, l'ensemble des établissements recevant du public vont devoir remplir un document de programmation, et donc ils vont s'engager dans la démarche d'accessibilité", a de son côté rappelé la secrétaire d'Etat aux personnes handicapées, Ségolène Neuville.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Strasbourg

À Strasbourg, des généralistes réunis pour une formation, confinés pendant la fusillade

Les médecins du syndicat Agjir, antenne locale alsacienne de ReAGJIR, le regroupement autonome des généralistes jeunes installés et remplaçants, réunis mercredi soir à Strasbourg, devaient vivre...Commenter

Dépistage des cancers cutanés : le seul examen visuel ne suffit pas

Mélanome malin

À l’heure où s’ouvre à Paris le congrès annuel de la société française de dermatologie, cette revue Cochrane tombe à pic. Selon la conclusio... Commenter

Après l'enquête ‘Implant Files’, les industriels répondent

Radiographie du thorax d'un homme atteint de cardiomégalie montrant un pacemaker ou stimulateur cardiaque

Suite à l’enquête journalistique internationale « Implant Files » dénonçant les défauts d’évaluation, de surveillance et de traçabilité des... 1

Cardiologie LES ANTICOAGULANTS ORAUX DIRECTS DANS LA PRATIQUE QUOTIDIENNE Abonné

.

Les anticoagulants oraux directs (AOD) sont de plus en plus prescrits en France et dans le monde entier. Leurs indications majeures sont la... Commenter

BPCO UNE "BRONCHITE" DU FUMEUR Abonné

Cigarette

Souvent jugées bénignes par le patient, les exacerbations aiguës de BPCO comportent un risque vital. Le généraliste se doit de les... Commenter

A découvrir