Le rapport Kervasdoué pour un développement du "tourisme médical" dans nos hôpitaux

Le rapport Kervasdoué pour un développement du "tourisme médical" dans nos hôpitaux

10.02.2015
  • Le rapport Kervasdoué pour un développement du "tourisme médical" dans nos hôpitaux-1

Deux milliards d'euros de chiffre d'affaires et quelque 30.000 emplois créés en cinq ans: c'est ce que permettrait le développement de l'accueil des patients étrangers en France, selon un rapport rédigé par l'économiste Jean de Kervasdoué. Sollicité en février dernier par la ministre de la Santé Marisol Touraine et son homologue du Quai d'Orsay Laurent Fabius, celui qui fut le patron de la direction des Hôpitaux du ministère de la Santé dans les années 80, livre donc une série de recommandations pour "valoriser les atouts de la France" face à ce marché porteur, et enrichir les caisses des hôpitaux.

Israël, la Turquie ou encore, depuis une dizaine d'années, l'Allemagne, se sont lancés dans le développement du tourisme médical. Mais l'amorce d'un virage similaire en France fait face à des freins culturels, en particulier à l'hôpital public. En témoigne la polémique suscitée en mai dernier par la privatisation d'un étage de l'hôpital parisien Ambroise Paré pour un riche émir, rappelle Jean de Kervasdoué. Les contraintes administratives, la vétusté de certains locaux, la barrière de la langue ou encore l'interdiction de la publicité pour les médecins font également partie des obstacles soulignés dans le rapport.

Pour mieux exploiter l’excellence française en matière médicale, Jean de Kervasdoué préconise la création d'un établissement public à caractère industriel et commercial (Epic), intitulé Medical-France, qui serait "chargé de promouvoir, d'organiser et de contrôler la prise en charge des patients étrangers en France". Cet organisme pourrait alors "définir et mettre en oeuvre un cahier des charges" et un label pour les hôpitaux "capables d'accueillir les malades étrangers", ou encore développer un "portail numérique" en "au moins six langues." Jean de Kervasdoué préconise aussi d’autres ouvertures : pour développer ce marché haut de gamme, il faudrait, selon lui "faire évoluer la notion de publicité pour une équipe médicale", "simplifier les procédures de visas pour les patients" ou "favoriser l'ouverture d'hôtels haut de gamme spécialisés dans l'accueil de malades et de leurs familles".

Source : Legeneraliste.fr
Commentez 4 Commentaires
 
TRISTAN S Médecin ou Interne 11.02.2015 à 09h58

Ah tiens la médecine à deux vitesses, c'est pas bon pour les Français, mais bon pour les émirs et la rentabilité de nos hôpitaux ! On se moque vraiment du monde !

Répondre
 
Jacques M Administratif 11.02.2015 à 09h55

2 Mds d'euros en 5 ans pour 30 000 emplois créés = 13 000 euros par emploi / an. 30 000 emplois concernés peut-être, qu'en est-il en ETP ?

Répondre
 
Anne-Claire M Médecin ou Interne 10.02.2015 à 22h06

Je croyais que la médecine n'était pas un commerce ?

Répondre
 
CHRISTIAN T Médecin ou Interne 11.02.2015 à 21h59

à AM C : venant de vous cette réponse est hilarante........ pourquoi ? allez savoir.......

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Moins chers, mais source d'inégalités : un bilan mitigé des réseaux des soins

Les assureurs complémentaires rêvent toujours de pouvoir contracter avec les médecins. Une enquête menée par l'IGAS montre que plus des trois quarts des mutuelles, institution de prévoyance ou...Commenter

Bactéries résistantes : pas assez de traitements innovants en développement, selon l'OMS

.

Face à la menace croissante des bactéries résistantes la production de nouveaux antibiotiques n'est pas à la hauteur, selon l'OMS. Dans un... 2

Dépassements : la Cour des comptes casse le CAS

.

Leurs effets seraient "limités et très coûteux". Dans son rapport 2017 sur le financement de la Sécu, la Cour des comptes n'y va pas de... 1

Dermatologie LE PSEUDO-XANTHOME ELASTIQUE Abonné

pseudo-xanthome

Certaines pathologies héréditaires induisent une altération du tissu élastique. Compte tenu des conséquences au niveau de différents... Commenter

Médecine du sport LE CERTIFICAT DE NON CONTRE-INDICATION AU SPORT EN 2017 Abonné

certificat sportif

Jusqu’à présent, l’obtention d’une licence sportive était conditionnée par la rédaction d’un certificat médical annuel de non... Commenter

A découvrir