Le gouvernement promet de mobiliser les chercheurs sur la maladie de Lyme

Le gouvernement promet de mobiliser les chercheurs sur la maladie de Lyme

06.02.2015
  • Le gouvernement promet de mobiliser les chercheurs sur la maladie de Lyme - 1

Sur la maladie de Lyme, la mobilisation générale attendra... la discussion du projet de loi de santé. L'Assemblée nationale a en effet écarté pour ce motif jeudi une proposition de loi UMP qui visait à mieux diagnostiquer, soigner et prévenir la maladie de Lyme. Les députés de la majorité ont assuré qu'ils "partageaient les objectifs", de cette proposition de loi qui se faisait fort d'améliorer la connaissance du nombre, des besoins et des modalités de prise en charge des personnes atteintes par la maladie de Lyme, et prévoyait la publication d'un rapport par le gouvernement dans un délai de deux ans, mais ils ont jugé que ce texte n'était "pas le meilleur outil" pour y faire face, renvoyant donc au prochain projet de loi Santé. Chaynesse Khirouni (PS), rappelant qu'un rapport "de grande qualité" du Haut Conseil de la santé publique (HCSP) a déjà été publié en 2014, a jugé qu'"il n'est plus temps de publier des rapports mais d'agir".

De son côté, le gouvernement aussi s'est engagé à bouger sur cette pathologie encore sous-diagnostiquée. La secrétaire d'Etat aux personnes âgées Laurence Rossignol (photo) s'est réjouie d'un débat dans l'hémicycle qui a offert "l'occasion d'informer, de sensibiliser nos concitoyens", mais n'a pas soutenu le texte, citant "de nombreuses actions en cours et d'autres prochainement engagées par le gouvernement à la suite des recommandations du HCSP". Le gouvernement souhaite faire "réaliser des études cliniques", "épidémiologiques" et "sociologiques" notamment, a-t-elle assuré, promettant la saisine "avant l'été" des acteurs de la recherche. "Nous engageons une réflexion pour renforcer les outils de communication auprès de la population et des professionnels de santé (...) et pour évaluer les performances des tests de dépistage commercialisés", a-t-elle aussi déclaré sur ce sujet polémique.

Source : Legeneraliste.fr
Commentez 3 Commentaires
 
ANNE J Autre 09.02.2015 à 21h07

Je viens d'apprendre que j'ai la maladie de Lyme et je viens de commencer un traitement antibiotique.

Répondre
 
Jean-Louis G Médecin ou Interne 06.02.2015 à 18h55

Quelle histoire! Médecin de campagne et promeneur dans une région infestée de tiques (l'Alsace), j'ai contracté la maladie en commençant par un erythème typique mais avec une sérologie longtemps Lire la suite

Répondre
 
BRUNO B Médecin ou Interne 06.02.2015 à 18h43

Députés, éradiquez les maladies de Marisol ; nous on s'attaque à la maladie de Lyme !

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Crise

Déserts médicaux Ces départements qui ne connaissent pas la crise

Alors que la France médicale se dépeuple de ses généralistes, une douzaine de départements semble encore échapper à la décrue. Attractivité naturelle du territoire, volontarisme des leaders, ou...6

ECN : 94% des postes en médecine générale pourvus, l’Ile-de-France boudée

.

Désormais organisé en plusieurs étapes et de façon virtuelle, l’amphi de garnison des ECNi est arrivé à son terme aujourd’hui. Tous les... 2

Pilules C3G et C4G : la justice classe l'affaire

.

Le parquet de Paris a classé l'enquête ouverte fin 2012 sur les pilules C3G et C4G accusées de favoriser des thromboses veineuses. Au terme... Commenter

Dermatologie LE PSEUDO-XANTHOME ELASTIQUE Abonné

pseudo-xanthome

Certaines pathologies héréditaires induisent une altération du tissu élastique. Compte tenu des conséquences au niveau de différents... Commenter

Médecine du sport LE CERTIFICAT DE NON CONTRE-INDICATION AU SPORT EN 2017 Abonné

certificat sportif

Jusqu’à présent, l’obtention d’une licence sportive était conditionnée par la rédaction d’un certificat médical annuel de non... Commenter

A découvrir