Le gouvernement promet de mobiliser les chercheurs sur la maladie de Lyme

Le gouvernement promet de mobiliser les chercheurs sur la maladie de Lyme

06.02.2015
  • Le gouvernement promet de mobiliser les chercheurs sur la maladie de Lyme - 1

    Le gouvernement promet de mobiliser les chercheurs sur la maladie de Lyme

Sur la maladie de Lyme, la mobilisation générale attendra... la discussion du projet de loi de santé. L'Assemblée nationale a en effet écarté pour ce motif jeudi une proposition de loi UMP qui visait à mieux diagnostiquer, soigner et prévenir la maladie de Lyme. Les députés de la majorité ont assuré qu'ils "partageaient les objectifs", de cette proposition de loi qui se faisait fort d'améliorer la connaissance du nombre, des besoins et des modalités de prise en charge des personnes atteintes par la maladie de Lyme, et prévoyait la publication d'un rapport par le gouvernement dans un délai de deux ans, mais ils ont jugé que ce texte n'était "pas le meilleur outil" pour y faire face, renvoyant donc au prochain projet de loi Santé. Chaynesse Khirouni (PS), rappelant qu'un rapport "de grande qualité" du Haut Conseil de la santé publique (HCSP) a déjà été publié en 2014, a jugé qu'"il n'est plus temps de publier des rapports mais d'agir".

De son côté, le gouvernement aussi s'est engagé à bouger sur cette pathologie encore sous-diagnostiquée. La secrétaire d'Etat aux personnes âgées Laurence Rossignol (photo) s'est réjouie d'un débat dans l'hémicycle qui a offert "l'occasion d'informer, de sensibiliser nos concitoyens", mais n'a pas soutenu le texte, citant "de nombreuses actions en cours et d'autres prochainement engagées par le gouvernement à la suite des recommandations du HCSP". Le gouvernement souhaite faire "réaliser des études cliniques", "épidémiologiques" et "sociologiques" notamment, a-t-elle assuré, promettant la saisine "avant l'été" des acteurs de la recherche. "Nous engageons une réflexion pour renforcer les outils de communication auprès de la population et des professionnels de santé (...) et pour évaluer les performances des tests de dépistage commercialisés", a-t-elle aussi déclaré sur ce sujet polémique.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
cmu

Refus de soins : les plateformes de rendez-vous en ligne priées de faire le ménage

« Pour les bénéficiaires de la CMU et de l'AME, nous vous remercions de noter qu'il faudra régler la consultation », « Les bénéficiaires de la CMU ne sont pas acceptés au cabinet », « bénéficiaires...1

Infection à CMV : pas de dépistage systématique chez la femme enceinte, confirme le HCSP

Grossesse CMV

Le Haut Conseil de la Santé Publique (HCSP) actualise... mais au final sans grand changement. Le dernier avis concernant la prévention de... 1

Pénurie de vaccins contre la grippe, la campagne 2018 victime de son succès

pharmacie

Faut-il y voir un regain d'adhésion vis-à-vis de la vaccination antigrippale ? Alors que la campagne 2018-2019 court en théorie jusqu'au 31... Commenter

URGENCES EN DERMATOLOGIE Abonné

Dermatologie

On distingue plusieurs catégories d'urgence dermatologique. La première doit faire redouter le début d'une urgence vitale, souvent de... Commenter

PATHOLOGIES DU CUIR CHEVELU Abonné

Psoriasis

Les atteintes du cuir chevelu sont un motif de consultation récurrent. Elles altèrent la qualité de vie des patients. Il peut s’agir de... Commenter

A découvrir