Ça sent le roussi pour l’ex-MNEF

Ça sent le roussi pour l’ex-MNEF

05.02.2015
  • Ça sent le roussi pour l’ex-MNEF - 1

    Ça sent le roussi pour l’ex-MNEF

Ça ne s’arrange pas pour la Mutuelle des étudiants (LMDE). En très grandes difficultés financières, l’ex-MNEF a demandé au tribunal son placement sous sauvegarde de justice. Une ardoise qui s'élève à 35 millions d'euros, des frais de gestion exorbitants, des délais de remboursement qui s'allongent pour les étudiants, des cartes vitales envoyées de plus en plus tardivement : les griefs sont nombreux contre la première mutuelle étudiante placée sous administration provisoire depuis juillet.

Saisi fin janvier, le tribunal de Créteil rendra sa décision lundi sur la demande de mise sous sauvegarde de justice. "La sauvegarde permettrait le gel des dettes antérieures" à 2015 et "la nomination d'un administrateur judiciaire", pour prendre les décisions les plus importantes, en vue d'un plan de sauvetage, a précisé à l'AFP l'administratrice provisoire Anne-Marie Cozien. Les grandes difficultés que traverse la mutuelle peuvent l'entrainer vers une "cessation de paiement d'ici la fin de l'année si rien n'est fait", selon elle.

Pour autant, l'administratrice se veut rassurante: "Tous les étudiants seront remboursés de leurs frais de santé". Pour ce faire, "soit les dépenses antérieures seront considérées comme des dépenses sociales" par le tribunal, soit "la caisse nationale d'assurance maladie avancera les remboursements, que la LMDE remboursera par la suite", a-t-elle précisé.

La Sécurité sociale des étudiants est déléguée à deux organismes, la LMDE et le réseau de mutuelles régionales EmeVia (SMEREP, SMECO, SMEREB, SMERRA, MEP, MGEL, SMERAG et VITTAVI). Plusieurs organisations étudiantes et des parlementaires demandent la fin de cette délégation de service public et l'intégration des étudiants au régime général de sécurité sociale. Une enquête publiée en septembre de la Fage, deuxième organisation étudiante, et de l'UFC-Que choisir pointait du doigt de graves dysfonctionnements dans la gestion des mutuelles. La Cour des comptes avait elle aussi épinglé la sécurité sociale étudiante en septembre 2013 pour "sa qualité de service très insuffisante" ou "ses coûts de gestions élevés".

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Les portraits de l'été Aviscène, la médecine à la vie comme à la scène

« Aviscène » est un interne boute-en-train. Étudiant en médecine à la vie, Youtubeur et comédien à la scène, Aviscène (il souhaite rester anonyme) est un hyperactif et cela s'entend dans son...Commenter

Les dossiers qui ont marqué l'année Un dépistage organisé… mais à deux vitesses

Photo lead

Lancé mi-mai, le programme de dépistage organisé du cancer du col de l’utérus cible surtout les femmes qui échappent au dépistage.... Commenter

Zoom en vidéo [Vidéo] Selon la revue Science, des gènes s'activent après la mort

Gènes

Chez des souris et des poissons zèbres, des chercheurs ont étudié l'activité de plus de 1000 gènes qui sont actifs dans les 4 jours après... Commenter

Médecine des voyages SANTÉ DES VOYAGEURS 2018 Abonné

Voyage

Encéphalite japonaise, fièvre jaune, paludisme et mise à jour des vaccins courants sont au cœur de l'actualisation des recommandations aux... Commenter

Infectiologie MALADIE DE LYME : LES MANIFESTATIONS PRÉCOCES Abonné

Lyme

Dans le cadre du Plan national de lutte contre la maladie de Lyme de 2016, la HAS vient d’élaborer un protocole de diagnostic et de soins.... Commenter

A découvrir