C’est arrivé… le 4 février 1775 - Une étude de Pott sur le cancer du scrotum

C’est arrivé… le 4 février 1775Une étude de Pott sur le cancer du scrotum

04.02.2015
  • Une étude de Pott sur le cancer du scrotum - 1

    Une étude de Pott sur le cancer du scrotum

Percival Pott a publié en février 1775 une étude sur le cancer du scrotum observé chez des Londoniens de 20 à 50 ans qui ont été ramoneurs dans leur jeunesse. Avec ce travail, le médecin et chirurgien britannique, passé à la postérité pour ses travaux sur la tuberculose des vertèbres (Mal de Pott), démontrait pour la première fois le rôle nocif joué par le goudron – en l’espèce des résidus de houille imbrûlée contenus dans les suies ayant imprégné les vêtements et les plis de la peau recouvrant le scrotum – dans l’apparition des cancers du scrotum.

Jusque-là, cette forme de cancer, en raison de sa localisation, était attribuée à des causes vénériennes. Pott, pour combattre l’extension de la maladie aux testicules et aux ganglions de l’aine proposa une excision chirurgicale précoce. Malgré l’incrédulité qu’il rencontra – en particulier celle des patrons ramoneurs – Pott a, tout au long des années suivantes, cherché à améliorer les conditions de travail des petits ramoneurs londoniens, des enfants le plus souvent vendus très jeunes par leurs parents. La première loi réglementant le travail de ramonage (Chimney Sweeper’s Act) fut votée en 1788 mais il faudra attendre 1840 pour que le travail de ramoneur soit interdit aux enfants de moins de 10 ans.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Dans la Drôme, un centre de santé intercommunal drague des internes... deux ans avant son ouverture

L'intercommunalité Porte de Drômardèche, située à la frontière nord des deux départements, ouvrira son centre de santé en 2020. Il s'agit du premier projet de ce type piloté par une communauté de...Commenter

La dénervation rénale, vers une alternative au traitement médicamenteux dans l'HTA  ?

Circonscrite jusqu’à présent aux hypertensions résistantes, la dénervation rénale sera-t-elle demain un traitement « de routine » pour... Commenter

Bientôt un guide et des conseils de l'Ordre pour soigner son e-réputation

Ordinateur

Dans une étude parue jeudi, le Conseil d'État préconise de mettre un terme à l'interdiction stricte de publicité imposée aux médecins et de... Commenter

Dermatologie PEAU, SOLEIL ET CHALEUR Abonné

Photodermatose

Prédisposition aux cancers, vieillissement cutané et ophtalmique, boutons de chaleur, lucite, aggravation d’une acné… la peau justifie... Commenter

Dermatologie GALE : IVERMECTINE OU PERMÉTHRINE ? Abonné

Gale

Une récente revue Cochrane (1) a évalué l’efficacité et la sécurité de la perméthrine topique et de l’ivermectine topique ou systémique... 2

A découvrir