Premier bilan de la grève des internes

Premier bilan de la grève des internes

04.02.2015
  • Premier bilan de la grève des internes - 1

Aujourd’hui les internes en médecine étaient en grève à Paris pour protester contre le projet de loi santé. D’après Jules Grégory, vice-président de l’Intersyndicat national des internes (Isni), plus de 30% des internes étaient en grève dans les hôpitaux parisiens ce mercredi soit " 1.500 internes sur 4.500 ". L’Isni avait déposé un préavis de grève le 29 janvier afin de couvrir l'ensemble des actions ponctuelles et locales qui pourraient s'organiser dans le pays, et laisser le temps "aux villes de se coordonner le plus possible", a expliqué Jules Grégory. Les généraliste de l’Isnar-IMG s’était à son tour joint au mouvement via un préavis de grève déposé lundi.

Un rassemblement était prévu à 15h00 devant le ministère de la Santé, où a été reçue une délégation. En province, les internes se mobilisaient également : ils étaient attendus à Lyon devant l'agence régionale de santé à 14h00, ou encore au CHU de Bordeaux, entre 12h00 et 14h00. Les internes de Toulouse ou encore Montpellier étaient aussi appelés à se mobiliser mercredi, d'après Jules Grégory. "Il n'y aura aucun problème de continuité des soins", les internes pouvant être assignés, a toutefois assuré à l'AFP Pierre-Antoine Moinard, président de l’Isnar-IMG.

Au cœur de leurs revendications : le report de l’examen du projet de loi santé. "Le projet de loi stigmatise le médecin de ville alors qu'il devrait au contraire essayer de lui redonner de l'attractivité et l'inciter à s'installer", estime ainsi Jules Grégory. Du côté de l’Isnar-IMG on regrette également que les groupes de travail, auxquels les internes sont conviés, se fassent dans la précipitation.

Source : Legeneraliste.fr
Commentez 5 Commentaires
 
GILLES B Médecin ou Interne 05.02.2015 à 16h41

Soutien total....Le front uni contre le projet de Loi de santé de MST qui est un projet déguisé de MISE SOUS TUTELLE de la profession, et la " substitution en douceur" de la médecine libérale par un Lire la suite

Répondre
 
JOSE M Médecin ou Interne 05.02.2015 à 10h11

JOSE M Médecin

Bravo, continuez ainsi votre mouvement et montez en puissance contre ce projet qui ruinera la médecine libérale ( via les mutuelles) et étatisera notre profession en lui imposant Lire la suite

Répondre
 
JEAN FRANCOIS V Médecin ou Interne 05.02.2015 à 09h34

ce 5 fev je suis en greve

Répondre
 
dr no Médecin ou Interne 04.02.2015 à 22h00

demain le jeudi5 février => fermeture des cabinet de MG !!!!

Répondre
 
Loutfaly M Médecin ou Interne 04.02.2015 à 19h42

ne lachez rien !

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Crise

Déserts médicaux Ces départements qui ne connaissent pas la crise

Alors que la France médicale se dépeuple de ses généralistes, une douzaine de départements semble encore échapper à la décrue. Attractivité naturelle du territoire, volontarisme des leaders, ou...6

ECN : 94% des postes en médecine générale pourvus, l’Ile-de-France boudée

.

Désormais organisé en plusieurs étapes et de façon virtuelle, l’amphi de garnison des ECNi est arrivé à son terme aujourd’hui. Tous les... 2

Pilules C3G et C4G : la justice classe l'affaire

.

Le parquet de Paris a classé l'enquête ouverte fin 2012 sur les pilules C3G et C4G accusées de favoriser des thromboses veineuses. Au terme... Commenter

Dermatologie LE PSEUDO-XANTHOME ELASTIQUE Abonné

pseudo-xanthome

Certaines pathologies héréditaires induisent une altération du tissu élastique. Compte tenu des conséquences au niveau de différents... Commenter

Médecine du sport LE CERTIFICAT DE NON CONTRE-INDICATION AU SPORT EN 2017 Abonné

certificat sportif

Jusqu’à présent, l’obtention d’une licence sportive était conditionnée par la rédaction d’un certificat médical annuel de non... Commenter

A découvrir