Inquiétude autour de la recrudescence de la rougeole aux Etats-Unis

Inquiétude autour de la recrudescence de la rougeole aux Etats-Unis

04.02.2015
  • Inquiétude autour de la recrudescence de la rougeole aux Etats-Unis - 1

    Inquiétude autour de la recrudescence de la rougeole aux Etats-Unis

La rougeole refait son apparition aux Etats-Unis. La maladie, censée y être éradiquée depuis 2000, est réapparue en décembre en Californie. Et depuis, 102 cas de rougeole ont été recensés dans 14 Etats américains, selon les Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC) fin janvier. Les CDC ont précisé que la plupart des malades n'avaient pas été vaccinés. "Nous sommes très inquiets du nombre croissant de personnes qui pourraient être infectées par le virus de la rougeole et de la possibilité d'une importante épidémie dans le pays", a déclaré ce week-end le directeur des CDC, le Dr Tom Frieden, insistant pour que tous les parents fassent vacciner leurs enfants. Les Etats-Unis ont enregistré 644 cas de rougeole dans le pays en 2014, un nombre sans précédent depuis 2000. Il y avait eu 173 cas en 2013, et une petite soixantaine par an dans les années précédentes.

Le retour en force de cette infection aux Etats-Unis coïncide avec la tendance de certains parents de refuser de faire vacciner leurs enfants car ils craignent que le triple-vaccin (rougeole, oreillons et rubéole) ne soit responsable de l'augmentation des cas d'autisme. Cette controverse remonte à la publication d'un article biaisé dans la très sérieuse revue médicale britannique le Lancet en 1998, qui ne s'est rétractée sur le sujet qu'en 2010. Et même si de nombreuses études scientifiques ont clairement démenti tout lien avec l'autisme ou tout autre risque sanitaire, la crainte demeure chez certains parents. D'autres refusent la vaccination pour des raisons religieuses ou politiques. Cette situation explique que le taux de vaccination contre la rougeole aux Etats-Unis ne dépasse pas 92%. Le débat agite même la sphère politique. Le président Barack Obama a fait peser toute son autorité dimanche pour convaincre les parents sceptiques d'ignorer ces croyances infondées."Je sais qu'il y a des familles qui sont parfois inquiètes des effets de la vaccination mais vous devez savoir que la science est vraiment indiscutable", a-t-il déclaré sur la chaîne de télévision NBC.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

« Je rembourse mon CESP pour m'installer où je veux », un généraliste déçu des bourses à l'installation

Manque d'accompagnement, changements de cartographie en cours de cursus, frustrations à l'installation… Il y a tout juste une semaine le syndicat d'internes Isnar-IMG, présentait lors de son...10

Prévention, nouvelles fiches repères, télétravail... les pistes pour éviter l'envolée des IJ

.

Dans un rapport remis mercredi au Premier ministre, trois experts font neuf constats et vingt propositions pour endiguer l'envolée des... 2

Deux fois plus d'intoxications aux opioïdes en dix ans, alerte l'ANSM 

ANSM

En France, en 10 ans, la consommation des antalgiques opioïdes a augmenté, constate l'Agence nationale de sécurité du médicament et des... Commenter

Gastro-entérologie LE BON USAGE DES INHIBITEURS DE LA POMPE À PROTONS Abonné

IPP

Les IPP ont révolutionné la prise en charge des maladies liées à l’acide gastrique. Mais 60 % des prescriptions sont hors AMM, selon... Commenter

Prévention DIABÈTE : À QUOI SERT LE CONTRÔLE DES FACTEURS DE RISQUE ? Abonné

Diabète

Cette étude du NEJM, menée en vraie vie, suggère que lorsque tous les facteurs de risque d’un patient DT2 sont contrôlés, la probabilité de... Commenter

A découvrir