Moustiques OGM contre la dengue en Floride: la FDA doit trancher

Moustiques OGM contre la dengue en Floride: la FDA doit trancher

01.02.2015
  • Moustiques OGM contre la dengue en Floride: la FDA doit trancher - 1

    Moustiques OGM contre la dengue en Floride: la FDA doit trancher

Les moustiques génétiquement modifiés d’Oxitec n’attendent que le feu vert de la Food Drug Administration (FDA) pour être lachés dans le sud de la Floride. La firme britannique se fait fort de réduire ainsi la poulation d’Aedes aegypti, principal vecteur de la dengue et du virus chikungunya. Les mâles ont été génétiquement modifiés en laboratoire pour rendre impossible la survie de leur progéniture. "Les moustiques mâles qui seront lâchés et leur progéniture mourront et ne subsisteront pas dans l'environnement", assure Oxitec, décrivant cette approche "comme une nouvelle arme contre ces insectes.

Si l'Agence américaine des médicaments s’y montre favorable, Oxitec pourrait commencer à libérer ces moustiques OGM dans la nature au cours des prochains mois à raison de plusieurs fois par semaine. Des essais effectués, au Brésil notamment, ont montré une réduction de plus de 90% des populations de moustiques, selon Oxitec. Sur la base de ces résultats, le Bureau de contrôle des moustiques de l'Archipel des Keys de Floride (photo) a accepté de travailler avec Oxitec qui y a construit un laboratoire d'élevage de moustiques OGM.

Mais c’est sans compter sur les opposants au projet, résidents de l'Etat, inquiets de l'impact sur l'environnement. Plus de 145.000 personnes ont à ce jour signé une pétition pressant les autorités de s'opposer à ce que l'Etat devienne "un lieu d'expérimentation avec ces insectes mutants". Les opposants à ce projet mettent en avant leurs inquiétudes pour l'environnement et surtout l'impact potentiel sur les humains et d'autres espèces animales. Ils s'interrogent sur le fait qu'il n'y ait pas un groupe d'experts indépendants qui examine les recherches sur les moustiques OGM de la firme britannique. En outre, ils font valoir qu'il n'y a pas eu de cas de dengue dans l’Archipel depuis des années, ce qui montre l'efficacité des méthodes actuelles de contrôle des populations de moustiques. La dengue et le chikungunya sont de plus en plus présents sur le continent américain.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Assistants : 100 généralistes disent non à « l'abattage » et proposent des pistes pour libérer du temps médical

La dernière séance de négociation conventionnelle sur les assistants médicaux a été la goutte de trop dans un vase déjà bien rempli. Une centaine de médecins généralistes a signé hier soir une...Commenter

L’ANSM alerte sur les risques de deux anabolisants et brûleurs de graisse vendus sur Internet

corps

L’ANSM a identifié la présence de substances non autorisées et dangereuses pour la santé, le clenbutérol et le stanozolol, dans les... Commenter

400 généralistes salariés bientôt recrutés dans les déserts : pourquoi ReAGJIR y croit

Image d'illustration

Le recrutement des 400 postes de médecins généralistes dans les hôpitaux de proximité annoncé en septembre par le président de la... Commenter

Gastro-entérologie LE BON USAGE DES INHIBITEURS DE LA POMPE À PROTONS Abonné

IPP

Les IPP ont révolutionné la prise en charge des maladies liées à l’acide gastrique. Mais 60 % des prescriptions sont hors AMM, selon... Commenter

Prévention DIABÈTE : À QUOI SERT LE CONTRÔLE DES FACTEURS DE RISQUE ? Abonné

Diabète

Cette étude du NEJM, menée en vraie vie, suggère que lorsque tous les facteurs de risque d’un patient DT2 sont contrôlés, la probabilité de... Commenter

A découvrir