Le Foll veut réduire de moitié les pesticides dans l’agriculture en 2025

Le Foll veut réduire de moitié les pesticides dans l’agriculture en 2025

31.01.2015
  • Le Foll veut réduire de moitié les pesticides dans l’agriculture en 2025-1

    Le Foll veut réduire de moitié les pesticides dans l’agriculture en 2025

"On va fixer l'objectif d'une baisse de 50% en 2025, avec un palier intermédiaire de 25% en 2020". Stéphane Le Foll a annoncé vendredi ses objectifs de réduction des pesticides dans l’agriculture. Dans un entretien à Libération, le ministre de l'agriculture présente une nouvelle méthode reposant sur la recherche et l'innovation qui revient en fait à repousser l'objectif d'une réduction de 50% des pesticides de 2018 à 2025. A l'issue du Grenelle de l'environnement en 2008, la précédente majorité avait lancé son plan Ecophyto dont l'ambition était de réduire "si possible" de 50% l'usage des pesticides d'ici à 2018. Mais ce plan est loin d'y être parvenu puisque l'utilisation de produits chimiques en agriculture a au contraire progressé de 5% entre 2009 et 2013 !

Cette fois, le gouvernement -déjà sensibilisé à la question de la protection du public- entend appliquer une autre méthode à destination des agriculteurs. Stéphane Le Foll mise sur l'agroécologie, comme la rotation des cultures qui permet de lutter contre l'érosion des sols et les maladies. Il souhaite également développer les alternatives naturelles aux pesticides, le "biocontrôle". Ce peut être un insecte (le trichogramme par exemple) qui piège un insecte ravageur (comme la pyrale du maïs), ou d'utiliser une algue (telle que la laminarine) pour stimuler les défenses des pommiers et ainsi leur permettre de résister à la tavelure. Autre levier d'action: l'innovation autour des machines agricoles avec l'utilisation de services cartographiques, ou de pulvérisateurs de précision pour optimiser l'utilisation de pesticides. Par ailleurs, le ministre ouvre la voie à un système de pénalités financières, dans un premier temps et de façon expérimentale à l'intention des distributeurs.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
PNNS

Le bio, les fruits à coques, les légumes secs entrent dans la nouvelle recette du PNNS

Depuis la création des premiers « repères nutritionnels » en 2001, les connaissances sur l’alimentation et l’activité physique ont évolué. À la suite des avis récents de l’Agence nationale de...1

La vaccination antigrippale en pharmacie sera bien étendue à toute la France en 2019

.

Les personnes pour qui la vaccination contre la grippe est recommandée pourront se faire vacciner dans toutes les pharmacies de France dès... 3

Coercition : Agnès Buzyn défend une réforme structurelle plutôt que la contrainte

Agnès Buzyn

Les cahiers de doléances, mis en place dans le cadre du Grand débat, font ressortir un constat clair : les Français considèrent que la... 3

ORL DYSFONCTIONNEMENT RHINO-SINUSIEN CHRONIQUE, ÉTAPE DIAGNOSTIQUE Abonné

Dysfonctionnement rhino-sinusien chronique

Devant un dysfonctionnement rhino-sinusien chronique, il importe de ne jamais se lancer dans un traitement, notamment antibiotique et/ou... Commenter

Maladies chroniques GOUTTE : LES INFIRMIÈRES FONT MIEUX QUE LES MÉDECINS Abonné

Goutte

Cette étude anglaise du Lancet montre que la probabilité de contrôler l’uricémie et les crises chez les patients goutteux est trois fois... 2

A découvrir