PPL Massonneau : l’Assemblée rejette l’euthanasie et met le cap sur la sédation

PPL Massonneau : l’Assemblée rejette l’euthanasie et met le cap sur la sédation

29.01.2015
  • PPL Massonneau : l’Assemblée rejette l’euthanasie et met le cap sur la sédation - 1

    PPL Massonneau : l’Assemblée rejette l’euthanasie et met le cap sur la sédation

Comme prévu, c’est non ! L'Assemblée nationale a refusé d'adopter jeudi une proposition de loi écologiste qui autorisait le suicide assisté et l'euthanasie dans certains cas. Le texte porté par la députée de la Vienne Véronique Massonneau (photo) disposait que "toute personne majeure et capable, en phase avancée ou terminale d'une affection grave et incurable (...) peut demander à bénéficier (...) d'une euthanasie ou d'un suicide médicalement assisté". La demande devait être encadrée: avis de deux médecins, délais pour la confirmer. Les médecins auraient eu droit à une clause de conscience, devant alors trouver un autre praticien se chargeant du dossier. La proposition -qui avait été rejetée en commission la semaine dernière- a été renvoyée en commission à l'initiative des socialistes.

Très émue, Véronique Massonneau a défendu "la liberté de choisir" de chacun, "l'ultime liberté", et demandé aux parlementaires de "s'attacher au contenu du texte plutôt qu'aux fantasmes ou aux peurs distillées ici ou là". Tout en assurant qu'"il ne s'agit en aucun cas de balayer d'un revers de la main les propositions qui sont apportées au débat", la ministre de la Santé Marisol Touraine n'a pas soutenu le texte écologiste. Elle a mis en avant le "droit nouveau" à une "sédation profonde et continue" jusqu'à la mort pour des malades incurables, qui a été suggéré par les députés Alain Claeys (PS) et Jean Leonetti (UMP) dans un rapport à François Hollande en décembre. Il faut selon la ministre "permettre le rassemblement, le consensus autour de (ce) point d'équilibre" qui fera l’objet de la proposition de loi Claeys-Leonetti examinée en mars.

Source : Legeneraliste.fr
Commentez 2 Commentaires
 
CHRISTIAN T Médecin ou Interne 29.01.2015 à 19h45

LA SEDATION : quand, qui décide, comment ? Après des semaines d'agonie? Mourir de faim, de soif ? Heureusement, il y a chez nous bon nombre de confrères qui n'ont pas honte de leurs gestes de Lire la suite

Répondre
 
DOMINIQUE D Médecin ou Interne 30.01.2015 à 07h23

Bravo et merci pour votre courage Christian.

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Trop de temps passé devant les écrans, s'alarme Santé Publique France

Pour Santé publique France la situation est jugée "préccupante" ! Les conclusions de l'étude Esteban publiées ce jour sont claires : de façon globale, on constate une augmentation de la sédentarité...Commenter

Hépatite C, les hépatologues demandent la mise en place du dépistage universel

.

Alors qu’en France environ 75 000 personnes infectées par le VHC ignorent leur séropositivité, l’Association Française pour l'Étude du Foie... Commenter

L'ordre salue la réouverture du dialogue avec Ségur, mais attend des actes

.

C'est dans les nouveaux locaux de la rue Léon-Jost que le président de l'Ordre Patrick Bouet a tenu sa conférence de rentrée. L'occasion de... Commenter

Allergologie LE TRAITEMENT DE PREMIÈRE INTENTION DE L’ANAPHYLAXIE Abonné

.

Les dernières recommandations françaises et américaines sur l'anaphylaxie relèguent au second plan les anti-H1, les corticoïdes et les B2CA... 4

Diabète SE PIQUER LES DOIGTS : POUR QUOI FAIRE ? Abonné

.

Chez le diabétique de type 2, le ratio bénéfice/risque de l'autosurveillance glycémique est défavorable. Une nouvelle étude qui conforte... Commenter

A découvrir