Isotrétinoïne : retour aux dermatos

Isotrétinoïne : retour aux dermatos

27.01.2015
  • Isotrétinoïne : retour aux dermatos  - 1

    Isotrétinoïne : retour aux dermatos

L’ANSM a décidé de restreindre la prescription initiale de l’isotrétinoïne par voie orale aux seuls dermatologues. Cette décision sera effective au plus tard la première quinzaine de février. En revanche le renouvellement de prescription ne sera pas retreint et pourra concerner les généralistes. Cette mesure est motivée par la nécessité de renforcer la prévention du risque tératogène de cette molécule.

En effet, une enquête de l’Assurance maladie sur 1367 femmes de 11 à 50 ans a montré que seulement 37% d’entre elles ont eu un test de grossesse dans les trois jours précédent l’instauration d’un traitement par isotrétinoïne. 18% n’ont bénéficié d’aucun test pendant la durée du traitement et 88% n’en ont pas fait au cours de 5 semaines suivant l’arrêt du traitement. De plus, les enquêtes de pharmacovigilance entre 1987 et 2013 retrouvent 748 grossesses déclarées chez des patientes ayant pris de l’isotrétinoïne, dont 430 interrompues et 11 ayant conduit à des naissances avec des malformations.

Il a également été demandé aux laboratoires d’adjoindre aux documents règlementaires mis à disposition des dermatologues, un courrier de liaison entre dermatologue et généraliste afin d’avertir ce dernier du suivi particulier et des risques de cette molécule, dont les risques psychiatriques (épisode dépressif chez l’adolescent).

Dr Alain Dorra
Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Martin Winckler

Dans « l'École des soignantes », Martin Winckler imagine un système de soins utopique

Dans « l’École des soignantes »*, le généraliste écrivain Martin Winckler décrit un hôpital utopique en 2039 mis en place par une communauté urbaine en France. Les femmes y sont majoritaires et les...10

L’ARS Ile-de-France lance le recrutement d’au moins 62 généralistes salariés

.

Cela faisait partie des mesures d’urgence du plan Ma Santé 2022, annoncée par Emmanuel Macron, le recrutement au niveau national de 400... 5

Le Bas-Rhin mise sur le 116 117 pour prendre en charge les soins non programmés en journée

.

L’URPS du Bas-Rhin, soutenue par l’ARS du Grand Est a lancé lundi dernier le dispositif “Un médecin 116 117” pour répondre à la demande de... Commenter

Ophtalmologie L'OPHTALMOLOGIE DE L’ENFANT EN SOINS PRIMAIRES Abonné

Ophtalmologie

En raison de délais de consultation souvent longs, l'ophtalmologie pédiatrique envahit les soins primaires. Il incombe aux médecins... 2

Gynécologie L'ENDOMÉTRIOSE Abonné

Endométriose

Retards diagnostiques, mauvaise coordination dans la prise en charge : une grande marge de progrès demeure sur l’endométriose, pathologie... Commenter

A découvrir