Ebola : l’épidémie sur le déclin en Afrique de l’Ouest

Ebola : l’épidémie sur le déclin en Afrique de l’Ouest

22.01.2015

Le nombre des nouveaux cas "continue de diminuer en Guinée, au Liberia et en Sierra Leone", a annoncé mercredi à Genève l'OMS, confirmant les prévisions optimistes d’experts américains mi janvier. Un total de 8.626 personnes contaminées par le virus Ebola depuis son apparition en décembre 2013 avaient trouvé la mort, presque tous en Afrique de l'Ouest, d'après les dernières données en possession de l'OMS arrêtées au 18 janvier. Le nombre des cas confirmés de personnes ayant contracté cette maladie était à la même date de 21.689.

Des trois pays ouest-africains à l'épicentre de l'épidémie, c’est au Libéria que le déclin de l’épidémie est le plus spectaculaire : le nombre de nouveaux cas est passé à huit la semaine dernière contre un pic de 300 nouveaux cas par semaine en août et septembre 2014. Outre ces huit nouveaux cas au Liberia, 117 ont été signalés la semaine dernière en Sierra Leone (contre 184 la semaine précédente) et 20 en Guinée (contre 45), soit 145 au total dans ces trois pays, qui concentrent à eux seuls 99% des personnes tuées par le virus.

Ils ont désormais, largement grâce à l'aide internationale, "des capacités suffisantes pour isoler et traiter les patients", relève l'OMS. En outre, chacun de ces trois Etats ouest-africains a "les capacités suffisantes pour enterrer toutes les personnes mortes d'Ebola", estime l'organisation.

Dans les pays moins touchés, Ebola recule également. Le Mali en a fini officiellement dimanche avec l'épidémie, comme l’ont annoncé le ministre malien de la Santé, Ousmane Koné, et le chef de la Mission des Nations unies pour la lutte contre Ebola (UNMEER) dans ce pays, Dr Ibrahim Socé Fall. "Depuis le 6 décembre 2014, date à laquelle le dernier malade" d'Ebola traité à Bamako "a été testé négatif, aucun autre cas confirmé" n'a été enregistré au Mali, bouclant ainsi "42 jours de surveillance sans cas confirmés", ce qui permet d'y déclarer la fin de l'épidémie, a affirmé M. Koné. "Conformément aux recommandations de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) en la matière, la propagation" d'Ebola dans un pays "peut être déclarée terminée lorsque 42 jours se sont écoulés sans qu'aucun nouveau cas ne soit enregistré", le Mali peut en conséquence être déclaré "sorti de cet épisode d'épidémie", a dit le Dr Fall.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

« Je rembourse mon CESP pour m'installer où je veux », un généraliste déçu des bourses à l'installation

Manque d'accompagnement, changements de cartographie en cours de cursus, frustrations à l'installation… Il y a tout juste une semaine le syndicat d'internes Isnar-IMG, présentait lors de son...10

Prévention, nouvelles fiches repères, télétravail... les pistes pour éviter l'envolée des IJ

.

Dans un rapport remis mercredi au Premier ministre, trois experts font neuf constats et vingt propositions pour endiguer l'envolée des... 2

Deux fois plus d'intoxications aux opioïdes en dix ans, alerte l'ANSM 

ANSM

En France, en 10 ans, la consommation des antalgiques opioïdes a augmenté, constate l'Agence nationale de sécurité du médicament et des... Commenter

Gastro-entérologie LE BON USAGE DES INHIBITEURS DE LA POMPE À PROTONS Abonné

IPP

Les IPP ont révolutionné la prise en charge des maladies liées à l’acide gastrique. Mais 60 % des prescriptions sont hors AMM, selon... Commenter

Prévention DIABÈTE : À QUOI SERT LE CONTRÔLE DES FACTEURS DE RISQUE ? Abonné

Diabète

Cette étude du NEJM, menée en vraie vie, suggère que lorsque tous les facteurs de risque d’un patient DT2 sont contrôlés, la probabilité de... Commenter

A découvrir