La grève des généralistes aurait boosté l’automédication ?

La grève des généralistes aurait boosté l’automédication ?

20.01.2015
  • La grève des généralistes aurait boosté l’automédication ?  - 1

    La grève des généralistes aurait boosté l’automédication ?

A en croire l’Association française de l’industrie pharmaceutique (Afipa), la grève des médecins généralistes fin décembre aurait contribué à doper les ventes du marché de l’automédication. Selon les chiffres du 13ème baromètre des produits du selfcare, réalisé en collaboration avec Celtipharm, le mois de décembre 2014 a été "exceptionnel", "le plus fort même depuis 5 ans" (+12,6% par rapport à décembre 2013). Après étude des différents motifs pouvant avoir une incidence sur ce phénomène, l’Afipa affirme que l’effet de la grève a "permis" de générer 8,2 millions d’euros au marché de l’automédication. Pour Pascal Brossard, "le mouvement des médecins généralistes a engendré un transfert des consultations auprès du médecin généraliste vers le pharmacien pour le traitement des cas bénins." Un constat qui infirme les évaluations avancées par la Sécu qui relativisait le mouvement de fin d’année.

Le président de l’Afipa y voit aussi la confirmation d’une idée avancée depuis longtemps par son organisation, qui assure que le développement de l’automédication générerait des économies de santé pour la collectivité, au delà même du médicament : "au-delà de ce contexte particulier de grève, il apparaît évident que ce mode de prise en charge des pathologies courantes permettrait de désencombrer les cabinets médicaux et les services d’urgence, qui pourraient se concentrer sur leur cœur de métier à savoir les cas les plus graves et le suivi des maladies chroniques".

Autre enseignement majeur de cette étude : dans un marché qui est resté stable (-0,4% en valeur et -0,7% en volume), l’e-commerce n’a pas eu d’effet significatif sur les ventes d’automédication. Ce secteur représente moins de 0,1% des ventes deux ans après son lancement. Aujourd’hui, 209 sites sont autorisés à vendre des médicaments d’automédication sur internet, contre 78 en 2013, mais seuls 111 sont opérationnels.

Source : Legeneraliste.fr
Commentez 3 Commentaires
 
PATRICK M Médecin ou Interne 21.01.2015 à 16h07

C'est Marisol CATERPILLAR qui doit être contente ! Cela conforte son idée que nos patients n'ont pas besoin de nous pour se soigner et coûter des sous à la CPAM. LE HIC,C'EST QUE C EST NOUS QUI Lire la suite

Répondre
 
Anne-Claire M Médecin ou Interne 20.01.2015 à 23h22

Economies de santé ? A court terme, alors.

Répondre
 
JEAN LUC M Médecin ou Interne 20.01.2015 à 20h40

Il se peut que l'inflation des pub télé soit également à l'origine de cette automédication. Dans les années 80, la pub pour les médicaments était interdite. Quelle évolution,
quand Depardieu avait Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Reportage Télémédecine : test grandeur nature dans le Grand Est

C’est depuis l’ancienne animalerie remise à neuf du vieil hôpital de Strasbourg, aujourd’hui siège de la société Hopimédical, que le lancement officiel du chantier a eu lieu le 11 septembre, auprès...Commenter

Sénatoriales : des généralistes font leur entrée au Palais du Luxembourg

.

Suite au renouvellement partiel du Sénat, plusieurs médecins généralistes vont entrer pour la première fois à la Haute Assemblée. Bernard... Commenter

PMA, GPA, le grand libéralisme des Français

.

"La France est prête". C'est la ministre de la Santé qui le dit à propos de l'élargissement de l'accès à la PMA voulue par le gouvernement.... 4

Allergologie LE TRAITEMENT DE PREMIÈRE INTENTION DE L’ANAPHYLAXIE Abonné

.

Les dernières recommandations françaises et américaines sur l'anaphylaxie relèguent au second plan les anti-H1, les corticoïdes et les B2CA... 4

Diabète SE PIQUER LES DOIGTS : POUR QUOI FAIRE ? Abonné

.

Chez le diabétique de type 2, le ratio bénéfice/risque de l'autosurveillance glycémique est défavorable. Une nouvelle étude qui conforte... Commenter

A découvrir