Polémique : et si le délai de carence augmentait les arrêts de travail…

Polémique : et si le délai de carence augmentait les arrêts de travail…

10.01.2015
  • Polémique : et si le délai de carence augmentait les arrêts de travail… - 1

    Polémique : et si le délai de carence augmentait les arrêts de travail…

Voilà une étude* qui va peut-être clore le débat entre majorité et opposition sur les délais de carence des I J… Ou peut-être le relancer, tant il est vrai que ses conclusions penchent plutôt en faveur de la première. Ces derniers mois, on a assisté à une vive polémique sur le sujet, la droite instaurant, sous Sarkozy, un délai de carence pour les fonctionnaires qui n’en avaient pas. La gauche détricotant ensuite cette réforme, sous Hollande… La première mettait en avant un principe d’égalité entre salariés du privé et du public, mais aussi un principe de responsabilité des salariés. A l’inverse, la gauche observait que, de toute manière les deux tiers des salariés du privé voyaient déjà eux aussi leurs trois premiers jours d’arrêts de travail pris en charge dans les grandes entreprises…

Sur le sujet, la Drees vient donc de trancher, en travaillant sur ces deux catégories de salariés du privé : les deux tiers de chanceux, couverts pendant leurs trois premiers jours d’IJ et le tiers restant qui y est de sa poche. La conclusion du service recherche et statistique du ministère de la Santé est sans ambiguité : non seulement, le délai de carence ne favorise pas l’arrêt maladie, mais il semble même qu’on soit moins longtemps en congé maladie quand on est bien couvert. En fait, « les taux de recours sont quasiment équivalents pour les salariés couverts durant le délai de carence », observe, d’abord l’étude, qui constate 29,2% d’arrêts de travail pour les personnels couverts contre 28,7% pour ceux qui ne le sont pas. En revanche, le statut de protection sociale joue sur la durée. Et pas dans le sens qu’on aurait imaginé : en moyenne, deux jours de moins par an pour les mieux pris en charge. Différence encore plus conséquente parmi les salariés qui ont eu au moins un arrêt dans l’année : 7 jours.

La Drees n’émet que des hypothèses pour justifier ces différences a priori surprenantes. L’auteur de l’étude se demande en particulier si le niveau de couverture n’influence pas le comportement des salariés, dans un sens un peu inattendu. « Leurs arrêts longs pourraient être dus à une incitation à rentabiliser leurs arrêts en les prolongeant », évoquent d’abord les chercheurs. Avant d’avancer une deuxième explication potentielle qui devrait plaire aux syndicalistes et qui expliquerait les I J plus fréquentes des moins bien couverts par « une détérioration de leur santé du fait d’une incitation au présentéisme. » En sens inverse, Catherine Pollak qui signe cette étude soulève aussi une autre hypothèse : « le fait que les salariés dont l’employeur prend en charge le délai de carence appartiennent à des catégories sociales plus favorisées et bénéficient en moyenne de meilleures conditions de travail que les salariés non couverts. » Mais au total, elle se montre formelle : « le délai de carence ne semble pas constituer en soi un outil de régulation des arrêts maladie. »

*"L’effet du délai de carence sur le recours aux arrêts maladie des salariés du secteur privé. Drees : "Dossiers solidarité et santé" n°58 - Janvier 2015
Source : Legeneraliste.fr
Commentez 12 Commentaires
 
Michel B Médecin ou Interne 12.01.2015 à 11h12

Cette pseudo étude explique à qui veut bien le croire l'inverse de ce que nous avons pu constater en pratique dans la période où cela a été réalisé.
Je suis atterré que l'on paie des gens à faire Lire la suite

Répondre
 
CATHERINE G Médecin ou Interne 11.01.2015 à 09h11

C'est très simple, l'étude est probablement fausse. J'ai travaillé sur l'arrêt de travail avec les services d'assurance maladie en Bretagne sur le sujet. Comme ceux qui ne sont pas indemnisés les Lire la suite

Répondre
 
JEAN CLAUDE B Médecin ou Interne 11.01.2015 à 00h07

Si le délai de carence ne constitue pas en soi un outil de régulation des arrêts de maladie... ça veut dire qu'on peut l'augmenter : ça coûtera moins cher à indemniser !

Répondre
 
Pierre h Médecin ou Interne 10.01.2015 à 22h16

Cette étude ne me semble pas refléter ce que nous constatons dans nos cabinets. Une étude téléguidée ?

Répondre
 
JEAN LUC M Médecin ou Interne 11.01.2015 à 01h23

Comme d'habitude, idem pour le tiers payant, tout est tronqué

Répondre
 
michel a Médecin ou Interne 10.01.2015 à 18h59

Surtout quand j'ai un deuxième travail clandestin, j'ai encore plus envie de prolonger… Ou bien pour garder mes petits-enfants : plus je suis précaire, moi je suis couvert, plus j'ai besoin d'arrêt Lire la suite

Répondre
 
CHRISTIAN T Médecin ou Interne 10.01.2015 à 21h13

à michel a , toujours aussi abject, si tu as 3 emplois c'est que tu ne peux vivre avec un SEUL , un minmum de reflexion te serait utile, au lieu de balancer des inepties, que ferait tu avec un tiers Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Moins chers, mais source d'inégalités : un bilan mitigé des réseaux des soins

Les assureurs complémentaires rêvent toujours de pouvoir contracter avec les médecins. Une enquête menée par l'IGAS montre que plus des trois quarts des mutuelles, institution de prévoyance ou...Commenter

Bactéries résistantes : pas assez de traitements innovants en développement, selon l'OMS

.

Face à la menace croissante des bactéries résistantes la production de nouveaux antibiotiques n'est pas à la hauteur, selon l'OMS. Dans un... 2

Dépassements : la Cour des comptes casse le CAS

.

Leurs effets seraient "limités et très coûteux". Dans son rapport 2017 sur le financement de la Sécu, la Cour des comptes n'y va pas de... 1

Dermatologie LE PSEUDO-XANTHOME ELASTIQUE Abonné

pseudo-xanthome

Certaines pathologies héréditaires induisent une altération du tissu élastique. Compte tenu des conséquences au niveau de différents... Commenter

Médecine du sport LE CERTIFICAT DE NON CONTRE-INDICATION AU SPORT EN 2017 Abonné

certificat sportif

Jusqu’à présent, l’obtention d’une licence sportive était conditionnée par la rédaction d’un certificat médical annuel de non... Commenter

A découvrir