Addictions : un outil minute pour repérer les "consommateurs à risque"

Addictions : un outil minute pour repérer les "consommateurs à risque"

09.01.2015
  • Addictions : un outil minute pour repérer les "consommateurs à risque"-1

    Addictions : un outil minute pour repérer les "consommateurs à risque"

La Haute Autorité de Santé a publié jeudi un outil "simple" et rapide pour aider les médecins à repérer et aider ceux qui ont une "consommation à risque" en matière d'alcool, de tabac ou de cannabis. L'outil se présente sous forme d'une brochure avec plusieurs étapes: d'abord un questionnaire pour évaluer le risque encouru, puis une sensibilisation rapide pour inciter le patient à réduire ou arrêter de consommer. "Une minute peut suffire" pour évaluer la consommation et "cinq minutes permettent" de sensibiliser et de demander au patient s'il envisage de réduire sa consommation, explique la HAS.
 

Le document de la HAS

Sur l'alcool, deuxième cause évitable de cancer après le tabac, la HAS rappelle qu'il est à proscrire durant toute la grossesse et aussi sensibilise sur le phénomène de "binge drinking" à savoir la consommation ponctuelle mais massive d'alcool, pratiqué par certains jeunes. On parle de "binge drinking", ou de "biture expresse", lorsqu'au moins six verres standard d'alcool (10 cl de vin ou 25 cl de bière par exemple) sont bus par une personne en une seule occasion. Cette pratique nécessite une "prise en charge adaptée", souligne la HAS.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Secret médical : un assureur lui réclame des infos après un décès, le généraliste lui rappelle la loi

Jusqu'où iront les assurances pour obtenir des informations confidentielles sur leurs assurés ? Le Dr Adrian Combot, généraliste à Lannilis (Finistère), se bat depuis plusieurs semaines avec la...9

Le tétanos a tué 8 personnes en France entre 2012 et 2017

Tétanos

Le bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH) revient sur les cas de tétanos en France entre 2012 et 2017. Il indique que 35 cas ont été... 1

Grippe : la moitié des professionnels de santé ne sont pas vaccinés, les généralistes sauvent l’honneur

Vaccination grippe

Ces chiffres ne vont pas faire plaisir à la ministre de la Santé. D’après l’enquête Odoxa pour la Mutuelle nationale des hospitaliers (MNH)... 1

Cardiologie LES ANTICOAGULANTS ORAUX DIRECTS DANS LA PRATIQUE QUOTIDIENNE Abonné

.

Les anticoagulants oraux directs (AOD) sont de plus en plus prescrits en France et dans le monde entier. Leurs indications majeures sont la... Commenter

BPCO UNE "BRONCHITE" DU FUMEUR Abonné

Cigarette

Souvent jugées bénignes par le patient, les exacerbations aiguës de BPCO comportent un risque vital. Le généraliste se doit de les... Commenter

A découvrir